BusinessDecode BusinessEuropeTechTelecomTVWe Love Innovation

Comment le Français Aircall veut s’imposer dans la téléphonie d’entreprise

Un reportage We Love Innovation d'Innocentia Agbe et Joseph Postec

Fondé en 2014 au sein du start-up studio eFounders, le Français Aircall veut mettre fin à l’utilisation du téléphone en entreprise tel qu’on le connaît jusqu’à présent. «La téléphonie d’entreprise classique, c’est une boîte noire posée sur le bureau d’un collaborateur. Aircall permet de supprimer cela. C’est  uniquement un logiciel, qui est dans le cloud et se met en place instantanément», explique Jonathan Anguelov, co-fondateur et COO. 

Pour les entreprises qui font le choix d’une solution SaaS, fini les coûts opérationnels liés au déploiement et à la maintenance des outils de communication traditionnels. Néanmoins, à l’ère de la généralisation du logiciel as a service, elles doivent pouvoir faire interagir l’ensemble de leurs outils métiers. «Cela peut être le CRM pour une équipe sales, Helpdesk pour une équipe de service client ou encore l’ATS pour les RH», cite notamment Jonathan Anguelov. Pour pouvoir accélérer sur le marché, c’est l’un des défis d’Aircall: que sa solution puisse s’intégrer avec un maximum d’outils métiers, surtout à l’heure où toutes les entreprises, quel que soit leur secteur, sont en train de procéder à leur transformation. Dans ce sens, la société prévoit une centaine de nouvelles intégrations.

Devenir une «une multi-billion dollar company»

Mais les défis sont également techniques. «Cela va concerner notre capacité à continuer d’innover avec des cycles courts. Cela paraît simple mais c’est très compliqué car nous utilisons souvent des technologies très disruptives et avant-gardistes», explique Karim Matrah, ingénieur architecture logiciel. «Nous devons transformer ces technologies nouvelles qui comprennent un haut facteur de risque en une fonctionnalité robuste et hautement disponible pour le client.»

Pour se démarquer sur le marché, l’entreprise compte sur ses deux principales caractéristiques: sa stratégie d’intégration aux outils métiers et la facilité de la mise en place de son outil. Avec des bureaux à Paris et New York, plus de 5 000 clients et 200 salariés, Aircall poursuit en effet sa progression. L’entreprise doit tout de même faire face à d’importants acteurs comme l’Américain RingCentral. Mais le marché est vaste comme le rappelle Jonathan Anguelov. «Il y a plus de 50 milliards de dollars de dépenses par an sur ce segment, la téléphonie d’entreprise classique, donc finalement ne serait-ce que détenir 2% de ce marché, cela ferait de nous une billion dollar company, une multi-billion dollar company même.»

Découvrez ce reportage consacré à AirCall sur DECODE.Media le réseau des acteurs de l’innovation

Aircall : les données clés

Fondateurs : Olivier Pailhès, Jonathan Anguelov, Pierre-Baptiste Béchu et Xavier Durand
Création : 2014
Siège social : Paris
Activité : téléphonie d’entreprise
Effectifs : 200 collaborateurs

Innocentia Agbe

Journaliste chez FrenchWeb / Le Journal des RH - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Comment le Français Aircall veut s’imposer dans la téléphonie d’entreprise
Streaming: 6 mois après son lancement, Quibi cherche déjà un repreneur
Netflix: le déconfinement ralentit sa croissance sur ses marchés matures tandis que l’action chute
Huawei: la Suède bannit à son tour des groupes chinois de son réseau 5G
Après l’e-commerce, MercadoLibre veut devenir leader des paiements numériques en Amérique Latine
Face à Amazon, Microsoft s’allie à SpaceX (Elon Musk) pour muscler son offre cloud
Les annonces PropTech qu’il ne fallait pas manquer depuis juin