BusinessFrenchWeb BusinessLes émissionsTechTelecomWe Love Innovation

RogerVoice, l’application qui brise la frontière de la surdité au téléphone

Un reportage We Love Innovation de Maxence Fabrion et Joseph Postec

En France, ce ne sont pas moins de 5 millions de personnes qui sont sourdes, malentendantes et aphasiques. Parmi elles, 500 000 ne peuvent pas téléphoner de manière autonome. Il n’en fallait pas plus pour convaincre Olivier Jeannel, lui-même malentendant depuis son enfance, pour s’intéresser à cette problématique et ainsi permettre aux personnes souffrant d’une déficience auditive de pouvoir téléphoner comme n’importe qui.

La réflexion d’Olivier Jeannel, qui connaît bien le secteur des télécoms pour avoir travaillé chez Orange, a abouti au lancement en 2015 de RogerVoice, une application qui permet de supprimer la barrière de la surdité au téléphone. Ce service permet non seulement de transcrire la parole en texte et le texte en parole, de manière automatique, mais aussi d’assurer la traduction d’une conversation en langue des signes. Un dispositif qui permet de donner davantage d’autonomie aux sourds et aux malentendants, aussi bien dans la vie personnelle que professionnelle. A ce jour, RogerVoice revendique plus de 500 000 appels passés via sa plateforme.

La Loi pour une République numérique pour (enfin) faire bouger les lignes

Désormais rentable, le service propose une offre gratuite pour appeler en illimité les contacts qui disposent de l’application, ainsi que des forfaits payants pour appeler les personnes qui n’ont pas l’application. En effet, cela implique de passer par le réseau classique, ce dernier engendrant des frais supplémentaires qu’il faut couvrir. Au départ concentrée sur les particuliers, la société a étendu son offre aux entreprises.

Les opérateurs télécoms français (Orange, SFR, Bouygues Telecom…) proposent d’ailleurs depuis le 8 octobre 2018 un service, développé avec RogerVoice, pour donner accès gratuitement à une heure par mois de communication aux sourds et aux malentendants. Les choses devraient rapidement s’améliorer dans la mesure où la Loi pour une République numérique, portée par Axelle Lemaire, prévoit trois heures gratuites en octobre 2021, puis cinq heures en 2026. Pour rappel, les services publics ainsi que les entreprises réalisant plus de 250 millions d’euros de chiffre d’affaires doivent désormais proposer un service de traduction aux sourds et aux malentendants.

Pour comprendre l’approche technologique de RogerVoice pour faciliter les conversations téléphoniques des sourds et des malentendants, FrenchWeb a rencontré Olivier Jeannel, l’homme derrière ce service innovant…

RogerVoice : les données clés

Fondateur : Olivier Jeannel
Création : 2014
Siège social : Paris
Activité : application de téléphonie pour personnes malentendantes
Effectifs : 20 collaborateurs

Bouton retour en haut de la page
RogerVoice, l’application qui brise la frontière de la surdité au téléphone
Marketing, développement, fonctions commerciales…: quels sont les salaires dans le digital?
Apple s’oppose à l’arrivée de France Digitale dans la procédure judiciaire lancée par l’État
Live shopping: qui est Whatnot, la nouvelle licorne californienne financée par Google, a16z et Y Combinator?
Données personnelles: la Cnil s’attend à deux fois plus de cas de violation en 2021
Mobilité : Sharelock lève 4 millions d’euros auprès de Breega
Investissement locatif: la PropTech lilloise Brik lève 1,5 million d’euros