BusinessFrenchWeb BusinessHealthcareLes émissions

WeHealth by Servier veut créer la médecine de demain

Quand on prononce le nom Servier, on imagine le deuxième groupe de laboratoire pharmaceutique français. Mais la société élargit son champ d’action. Elle se positionne petit à petit dans le domaine de l’e-santé. Ainsi, elle a lancé en 2016, la branche spécialement dédiée à ce domaine, WeHealth by Servier, avec à sa tête David Guez. L’objectif est de développer de nouveaux produits pour améliorer la qualité de vie, sauver des vies et réduire les coûts de santé.

15 partenariats par an

Pour ce faire, WeHealth by Servier doit identifier des partenaires avec qui collaborer. L’entité ambitionne de nouer des partenariats avec des start-up. C’est ainsi qu’elle a développé le projet Cardioskin avec la jeune pousse Bioserenity. Cet électrocardiogramme enregistre toutes les données 24h sur 24h relatives aux patients.

Ce genre d’outils, cette nouvelle branche veut en créer d’autres, à raison de 15 partenariats par an. A ce jour, 2 autres collaborations ont été signées, et 7 autres sont en cours. Pour dénicher les futurs partenaires, WeHealth by Servier a tissé des liens avec des incubateurs, des universités ou encore des accélérateurs dans le monde entier.

Leader de l’e-santé d’ici 3 ans

Avec tous ces partenariats, l’ambition finale est de créer une quarantaine de produits connectés pour trouver des solutions pour les patients, sur des pathologies lourdes traitées chez Servier. « L’idée est qu’avec tout ce portefeuille de produits que nous aurons, nous allons pouvoir demain agréger un certain nombre de données qui viennent d’un grand nombre de patients, d’un grand nombre de pathologies, pour mieux les comprendre, mieux définir des alertes et des préventions« , détaille David Guez, directeur de WeHealth by Servier, à l’occasion de l’événement Hello Tomorrow, dédié aux innovations «DeepTech», qui s’est tenu à Paris en octobre 2017.

Actuellement, une quinzaine de personnes travaillent sur ces différents projets. Avec ces produits, WeHealth by Servier veut ainsi devenir leader dans l’e-santé d’ici 3 ans.

Bouton retour en haut de la page
WeHealth by Servier veut créer la médecine de demain
Comment Big Mamma veut réinventer le paiement au restaurant avec sa startup Sunday?
[DECODE Quantum] Rencontre avec Alexia Auffeves, Directrice de Recherche au CNRS
Publicités politiques: la Commission européenne veut imposer la transparence aux plateformes
[Serie B] Smartphones reconditionnés: la startup française CertiDeal lève 15 millions d’euros
Tencent (WeChat) se voit imposer un contrôle de ses apps par les autorités chinoises
Du Next 40 au CAC 40 : la France doit désormais convaincre ses licornes d’entrer en Bourse