ActualitéBusinessEuropeInvestissementsLes levées de fondsStartupTech

WeSPRINT lève 2,9 millions d’euros pour épauler une centaine de start-up dans le sud de la France d’ici 2020

Le montant

L’accélérateur de start-up WeSPRINT boucle un tour de table de 2,9 millions d’euros. Pour cette opération, la structure a bénéficié de l’apport financier de la Société Générale, qui a participé à hauteur de 1,2 million d’euros, et du fonds French Tech Accélération géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir, qui a également injecté 1,2 million d’euros dans WeSPRINT. L’opération a été complétée par des business angels (500 000 euros). 600 000 euros supplémentaires ont été apportés via de la dette bancaire.

Le marché

Créé en 2016 par Patrick Chekib et Arnaud Laurent, WeSPRINT a vu le jour pour accompagner les start-up et les PME basées dans le sud de la France. Dans ce sens, la structure a ouvert deux antennes, basées à Toulouse et à Montpellier. Avec l’appui de WeSPRINT, les start-up sont accompagnées pendant quatre mois dans les locaux de l’accélérateur puis conseillées par la suite.

A ce jour, WeSPRINT détient des participations dans 21 start-up. «Nous détenons en moyenne entre 3% et 5% de parts dans nos start-up avec pour objectif d’effecteur une plus-value de cession à terme», précise Arnaud Laurent, co-fondateur et directeur général de l’accélérateur. Parmi les jeunes pousses accompagnées, on retrouve notamment Openflow (pour trouver des documents juridiques), Masmarthome (pour paramétrer les logements connectés) ou encore Vaonis (télescope connecté).

Les objectifs de la Start-up 

Ce tour de table doit permettre à WeSPRINT d’étendre son périmètre d’action dans le sud de la France en ouvrant une antenne supplémentaire dans une troisième ville. «Les nouveaux investisseurs vont nous permettre de renforcer notre position de leader en Occitanie et de dupliquer notre modèle dans d’autres villes françaises», indique Arnaud Laurent. En renforçant son dispositif, WeSPRINT se fixe pour objectif d’accompagner une centaine de start-up d’ici 2020.

Cette accélération passera par un renforcement des effectifs. En plus de l’équipe de 14 personnes à l’heure actuelle, l’accélérateur compte recruter dix collaborateurs supplémentaires cette année.

WeSPRINT : les données clés

Fondateurs : Patrick Chekib et Arnaud Laurent
Création : 2016
Siège social : Montpellier
Activité : accélérateur de start-up
Financement : 2,9 millions d’euros en avril 2018

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA
Bouton retour en haut de la page
WeSPRINT lève 2,9 millions d’euros pour épauler une centaine de start-up dans le sud de la France d’ici 2020
TousAntiCovid : enfin l’heure du vrai démarrage pour l’application de contact tracing du gouvernement ?
Présidentielle américaine: la pression s’accentue sur Facebook et Twitter, convoqués par le Sénat
Facebook
Quelle place pour l’app de rencontre de Facebook en Europe
Retail: à l’approche des fêtes, quelle réponse face à l’évolution des tendances d’achats?
Comment Foncia accélère sa transformation numérique ?
Quand la présidentielle américaine se joue sur Twitch