A la uneActualité Start Me UpBusinessEuropeStart Me Up

Whyers, le «Vis ma vie» de start-uper pour dirigeants du CAC 40

48% des dirigeants français ont peur d'être relégués en seconde division dans cinq ans, derrière les nouvelles entreprises de la tech et les nouveaux modèles, comme le révélait récemment une étude. Aussi, alors qu'ils ressentent cette crainte de rater un tournant, la start-up Whyers a décidé d'apporter un nouveau service. La plateforme est propriétaire d'un algorithme lui permettant de faire «matcher» un créateur d'entreprise du digital avec un manager d'une grande entreprise.

Après avoir trouvé le bon profil (CEO, CTO ou COO) pour le dirigeant, la recontre se déroule en général chez la start-up, pendant une matinée, «ou plus selon les besoins», précise Julien Masson, cofondateur et également ancien consultant au sein de Publicis. La société facture ensuite à la demi-journée et reverse une partie à l'entrepreneur. Elle indique d'ores-et-déjà avoir noué un partenariat avec la SNCF. 

Pour l'instant, elle n'a eu besoin d'aucune levée de fonds; «nous avons atteint la rentabilité dès la première année», souligne Julien Masson. 


Whyers, le «Vis ma vie» de start-uper pour les… par frenchweb

Fondateur: Julien Masson, Nicolas Cheng

Siège: Paris

Date de création: 2014

Effectifs: 6

CA 2015: 400 000 euros

Lire aussi: Transformation digitale: 48% des dirigeants français ont peur d’être relégués en seconde division d’ici 5 ans

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Whyers, le «Vis ma vie» de start-uper pour dirigeants du CAC 40
Le fonds White Star Capital lève 500 millions de dollars pour se renforcer en France
BioTech : DNA Script lève 142 millions d’euros de plus pour son imprimante à ADN
Trottinettes électriques: la startup allemande Tier voit sa valorisation s’envoler à 2 milliards de dollars
Industrie: la France mise 800 millions d’euros dans la robotique pour numériser les usines
Data center: le Québec, nouvel eldorado pour les géants de la Tech?
Submergé par une vague de révélations, Facebook est désormais pointé du doigt pour son rôle en Inde