A la uneAcquisitionTech

My Way: Xavier Niel veut s’offrir T-Mobile aux Etats-Unis

Mise à jour le 22 septembre 2014 : Selon Reuters, Iliad devrait se décider d’ici à la mi-octobre. La société de Xavier Niel serait en discussion avec plusieurs fonds d’investissement, dont KKR, pour lever plus de 5 milliards de dollars.

Mise à jour la 25 août 2014 : Selon un article du New York Post daté du 19 août, Iliad cherche des appuis financiers pour renforcer son offre sur T-Mobile. Xavier Niel aurait rencontré des représentants de grands groupes américains dont Google et Microsoft en ce sens.

 

Iliad a confirmé son intérêt pour T-Mobile, le quatrième opérateur de téléphonie mobile aux Etats-Unis. La société mère de Free a soumis une « offre indicative » au conseil de surveillance. Celle-ci a été approuvée par la totalité de son conseil d’administration.

« Iliad a offert 15 milliards de dollars en numéraire pour 56,6% de T-Mobile US, à 33,0 dollars par action. Iliad évalue les 43,4% restant de T-Mobile US à 40,5 dollars par action sur la base de 10 milliards de dollars de synergies au bénéfice des actionnaires de T-Mobile US. Cela conduit à une valeur globale de 36,2 dollars par action, soit une prime de 42% par rapport au cours de Bourse non affecté de T-Mobile US de 25,4 dollars par action » explique la société.

Rien n’est encore joué

Pour financer l’opération, le groupe français utilisera ses fonds propres – à hauteur de 2 milliards d’euros, et la participation de Xavier Niel, dont la fortune est estimée à plus de 8 milliards d’euros, à une augmentation de capital – et lèvera de la dette pour laquelle il s’est assuré le soutien de plusieurs banques. Il estime à 10 milliards de dollars les synergies possibles.

Mais rien n’est encore acquis en l’état actuel du dossier. Sprint, le troisième opérateur mobile américain avait également prévu d’émettre une offre sur T-Mobile, aujourd’hui détenu à 67% par Deutsche Telekom, en septembre prochain selon plusieurs médias. Le trublion français des télécoms est d’ailleurs le premier à rester prudent : « rien ne garantit que l’offre d’Iliad sera acceptée par le conseil d’administration de T-Mobile US et qu’il en résultera une transaction » précise-t-il.

50,5 millions de clients

Premier refroidissement, Deutsche Telekom considèrerait l’offre d’Iliad, selon Bloomberg, comme moins compétitive que celle formulée par SoftBank, le géant japonais des services Internet et propriétaire de Sprint. Cette ambition américaine reste cependant une première pour l’entreprise tricolore totalement absente du marché nord-américain. « T-Mobile US s’est imposé avec succès sur ce marché par son positionnement en rupture qui, à de nombreux égards, est similaire à celui d’Iliad en France » explique-t-on.

Au second trimestre, T-Mobile avait gagné 1,5 million de clients supplémentaires lui permettant d’atteindre les 50,5 millions de clients aux Etats-Unis pour un chiffre d’affaires de 26,1 milliards de dollars. Sur la 4G, la société affirme couvrir déjà 325 régions métropolitaines pour une couverture touchant 233 millions de personnes.

Quatre opérateurs

En 2011, AT&T avait déjà tenté de mettre la main sur T-Mobile avec une offre à 39 milliards de dollars avant de jeter l’éponge face au refus des autorités de la concurrence qui souhaitaient conserver un marché à quatre opérateurs. Un scénario qu’Iliad balaye de la main estimant que, n’étant pas présent aux Etats-Unis, l’opération « ne devrait pas poser de difficultés au regard des règles relatives au droit de la concurrence ».

Xavier Niel expliquait récemment à Frenchweb, en plaisantant, n’être connu aux Etats-Unis que pour être le propriétaire de My Way, la reprise américaine du titre Comme d’habitude de Claude François dont il détient les droits du catalogue. Cela pourrait changer.

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIA Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
My Way: Xavier Niel veut s’offrir T-Mobile aux Etats-Unis
google
Alphabet, la maison-mère de Google, lance une filiale dédiée aux logiciels pour la robotique
RGPD: la Cnil condamne le groupe de protection sociale AG2R à une amende de 1,75 million d’euros
Open source: la startup lilloise Gravitee.io lève 9 millions d’euros auprès d’AlbionVC et Oxx
3 questions sur les logiciels espions, « capables de voir tout ce qui s’affiche sur nos écrans »
Face à l’augmentation des cyberattaques, un dispositif mis en place pour les patrons de TPE et PME
JO de Tokyo: la technologie pourra-t-elle compenser l’absence de public?