ActualitéAmérique du nordRussie

10 millions d’Américains ont vu les publicités russes sur Facebook

Le Kremlin est à nouveau dans le collimateur des États-Unis. Facebook a révélé qu’environ 10 millions d’utilisateurs américains avaient vu sur le réseau social des publicités à caractère politique achetées en Russie dans les mois ayant précédé et suivi l’élection présidentielle de novembre 2016.

La firme américaine a également précisé que 44% de ces publicités avaient été vues avant le jour de l’élection, le 8 novembre 2016, et 56% après. Ces chiffres ont été partagés par Facebook à l’occasion de la remise au Congrès de 3 000 publicités soupçonnées d’avoir été payées par la Russie. Au sein du Congrès américain, plusieurs commissions enquêtent sur les soupçons d’ingérence russe dans l’élection présidentielle américaine. Cette dernière aurait favorisé la victoire de Donald Trump en novembre dernier. Le président américain fait d’ailleurs l’objet d’une enquête menée par Robert Mueller, ancien directeur du FBI et procureur spécial chargé de l’enquête sur l’ingérence russe dans la campagne présidentielle américaine.

Début septembre, l’entreprise américaine avait révélé qu’une entreprise russe avait dépensé jusqu’à 150 000 dollars pour acheter des publicités politiques sur Facebook entre juin 2015 et mai 2017. Après avoir mené une enquête, la firme de Mark Zuckerberg avait rapporté que 470 faux-comptes russes ont acheté 3 000 publicités sur le réseau social. Les comptes pro-Kremlin ont majoritairement choisi d’acheter des publicités portant sur des sujets sensibles outre-Atlantique, comme l’immigration, le contrôle des armes à feu, les droits LGBT ou encore les problèmes raciaux.

1 000 employés supplémentaires pour vérifier les publicités 

Déjà devant le Congrès le 6 septembre, Facebook avait admis qu’il existe «des preuves que certains des comptes sont liés à une ferme de trolls à Saint-Pétersbourg, baptisée l’Internet Research Agency», selon le Washington Post. Cette organisation est connue pour ses campagnes de propagande en ligne en faveur du Kremlin.

Pour éviter de nouvelles interférences électorales, Facebook a annoncé une série de mesures pour améliorer son système publicitaire. La firme américaine compte ainsi recruter un millier d’employés supplémentaires pour vérifier le contenu des publicités et s’assurer qu’elles respectent les conditions d’utilisation de Facebook. «La modération des publicités ne concerne pas uniquement le contenu des publicités, mais aussi le contexte dans lequel elles sont achetées et l’audience visée. Nous changeons donc notre système d’analyse pour porter une attention accrue à ces signaux», a fait savoir la firme américaine. En mai dernier, Facebook avait déjà annoncé son intention de recruter 3 000 personnes supplémentaires pour filtrer les contenus postés sur le réseau social.

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This