ActualitéBusiness

150 licenciements et un rachat en vue pour Myspace cette semaine

TechCrunch vient de confirmer la rumeur d’un nouveau dégraissage chez Myspace. Après une réduction de près de la moitié de ses effectifs au début de l’année, Myspace annoncerait demain une nouvelle coupe franche de 150 de ses 400 salariés actuels juste avant d’officialiser en fin de semaine un rachat tant espéré par News Corp.

150 autres collaborateurs du réseau social auraient également la tête sur le billot. Il ne leur resterait plus que quelques semaines à vivre au sein de l’entreprise, le temps de chercher un nouveau job.

Racheté en 2005 par News Corp, le groupe de Rupert Murdoch, pour 580 M$, MySpace, malgré une tentative de re-positionnement comme plateforme de loisirs, a vu son audience et sa valorisation fondre à vu d’oeil depuis 2 ans (35 M de VU/ mai 2011, moins de 100 M$ de valorisation potentielle).

Les spéculations vont bon train sur l’identité du repreneur providentiel: Bobby Kotick, le CEO d’ActiVision, Buzzmedia, LivingSocial…

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
150 licenciements et un rachat en vue pour Myspace cette semaine
Apple s’oppose à l’arrivée de France Digitale dans la procédure judiciaire lancée par l’État
Live shopping: qui est Whatnot, la nouvelle licorne californienne financée par Google, a16z et Y Combinator?
Données personnelles: la Cnil s’attend à deux fois plus de cas de violation en 2021
Mobilité : Sharelock lève 4 millions d’euros auprès de Breega
Investissement locatif: la PropTech lilloise Brik lève 1,5 million d’euros
Marketing : ADLPerformance met la main sur la startup Reech pour investir le marché de l’influence