ActualitéComData Room

[3 questions à] Claude Touche : « eVedrug veut restaurer la confiance entre les patients et leur système de santé »

[tabs]

[tab title= »A propos »]

eVeDrug est une société créée par Claude Touche, spécialisée dans le domaine de la gestion des produits de santé, et qui souhaite restaurer la confiance entre les patients et leur système de santé en plaçant le principal intéressé (le patient lui-même) au centre du système de santé chargé le protéger. Interview de Claude Touche, PDG d’eVeDrug.

[/tab]

[/tabs]

Claude Touche CEO d'eVeDrug
Claude Touche CEO d’eVeDrug

Frenchweb : Que représente le marché de la pharmacovigilance en ligne en France ? Quels en sont les défis ?

Le marché de la Pharmacovigilance est qualifiable, mais reste peu quantifiable. On estime aujourd’hui que seuls 5% des effets secondaires concernant les médicaments et autres produits de santé sont rapportés aux autorités de Santé*. Le marché évolue en fonction de la réglementation, qui évolue souvent elle-même en fonction de l’actualité. Ainsi, l’affaire du Médiator® aura eu le mérite de mettre l’accent sur l’importance de la notification et sur la nécessité d’une pharmacovigilance plus à l’écoute du patient. Concrètement, les patients peuvent maintenant déclarer eux-mêmes les cas sans passer par un professionnel de santé ** … et réglementairement, on assiste à une volonté du gouvernement de rendre le système plus ouvert et donc plus efficace ***

Certains laboratoires l’ont d’ailleurs bien compris : mieux vaut jouer la transparence en sollicitant le patient que de devoir faire face à un éventuel scandale sanitaire. Certains industriels (à l’image de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament) mettent maintenant à disposition sur leur site internet un formulaire en ligne permettant de déclarer tout événement indésirable concernant leurs produits. Ces industriels jouent leur image en misant sur une pharmacovigilance collaborative. Ils anticipent même la réglementation (qui les oblige à prendre en compte les effets secondaires qui leur arrivent … sans pour autant les obliger à aller à la pêche aux effets secondaires).

D’une manière générale, il est vrai que plus la notification des événements augmentera, et plus le risque de fausses déclarations sera présent… mais plus le patient sera au centre du processus de pharmacovigilance, et plus la confiance vis-à-vis du médicament sera renforcée. La pharmacovigilance moderne doit s’adapter aux nouveaux circuits de notifications et aux volumes de données à traiter. Sans remettre en cause le traitement unique des cas (un déclarant, un patient, un effet, un produit), nous devons envisager d’autres moyens de traiter efficacement la masse d’information entrante (pertinence du couple « substances actives / événements » permettant la détection précoce d’effets inattendus … etc. )

Qu’apporte eVedrug ?

Il y a quelques années fut présentée à l’agence européenne du médicament (EMA) l’évolution des circuits de déclaration aux USA. Les associations de patients (très puissantes) déclaraient par le biais des blogs et des nouveaux réseaux sociaux (Facebook, Twitter …). Une révolution ! Mais aujourd’hui nous en sommes là et les acteurs de la pharmacovigilance l’ont bien compris : les industriels courtisent les patients ; les institutionnels responsabilisent les patients (le projet Easily® des Hospices civils de Lyon est une véritable innovation permettant à chacun d’organiser son parcours de soins en fonction de ses impératifs) ; et les acteurs de la e-Santé accompagnent ces nouveaux « pharmacovigilants » dans leur besoin croissant d’informations (citons la plateforme pharmacovigilancepourtous.fr devenu un véritable site informatif aussi bien à l’attention des professionnels de santé que des usagers).

eVeDrug prend part aux politiques de vigilance en privilégiant des outils simples tenant compte des attentes des patients. Un patient-consommateur qui devient acteur, et donc lui-même marketeur du produit ****

A quels besoins répondez vous avec les deux applications My eReport et My eClinical ?

Les solutions My eReport et My eClinical doivent permettent des notifications à la fois simples, rapides et sécurisées. Ces notifications en temps réel permettent de mieux calquer aux besoins du marché et d’éviter toute perte d’information (problème récurrent des circuits « papier »).

My eReport est une application gratuite permettant à toute personne (patients, professionnels de santé…) de pouvoir désormais déclarer un effet indésirable lié à un médicament (ou à tout autre produit de santé), à partir de tout terminal mobile (SmartPhone, tablette numérique …), et dans n’importe quel pays de l’Union Européenne.

My eClinical est une application professionnelle destinée et à tout investigateur prenant part à une étude clinique, et souhaitant déclarer au promoteur un événement indésirable grave directement depuis son Smartphone ou tout autre support numérique (tablette …).

[PUBLI-REDACTIONNEL]

* Rapport d’information au nom de la mission commune d’information sur : « Mediator : évaluation et contrôle des médicaments » – Sénat – n° 675 tome I – 28 Juin 2011.

** Avant 2013, un cas patient ne pouvait pas être pris en compte s’il n’était pas « medically confirm » par un professionnel de santé.

*** «Tout doit être fait pour lutter contre la sous-notification, ce qui implique de faciliter le travail des collecteurs (professionnels et patients) et d’améliorer la qualité des déclarations. Au-delà, de manière générale, il s’agit de promouvoir le réflexe de notifier » Rapports des Assises du médicament, de l’Assemblée Nationale et du Sénat dans le cadre des travaux préparatoires de la loi n° 2011-2012 du 29 décembre 2011 relative au renforcement de la sécurité sanitaire du médicament et des produits de santé.

**** Philip Kotler : “Marketing 3.0 From Products to Customers to the Human Spirit » (2010). Un ouvrage prémonitoir …

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This