Actualité

57% des développeurs ne sont pas satisfaits de leur rémunération

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

L’étude sur les salaires des développeurs réalisée par JobProd révèle les différence de salaires moyen en fonction du niveau d’expertise général et de l’expérience. Ainsi, un simple développeur ayant moins de 2 ans d’expérience gagne en moyenne 30,2 K euros par an, quand celui ayant entre 2 et 5 ans d’expérience touche 33 K euros par an en moyenne et ce chiffre monte à 39,7 K euros s’il a plus de 5 ans d’expérience.

Pour gagner plus que la moyenne des développeurs, un étudiant en formation devrait privilégier deux technologies de prédilection: Ruby et Python. C’est ce qui ressort de l’étude réalisée par JobProd auprès de 529 professionnels et portant sur le premier semestre 2014. Comparé au salaire moyen toutes spécialités et niveaux d’expérience confondus, les développeurs compétents sur Ruby et Python gagnent en moyenne 11,6% de plus quand ceux ayant PHP pour technologie de prédilection gagnent 13,2% de moins.

Des inégalités salariales entre femmes et hommes

Pour un lead développeur, on passe à 33,1K euros annuels avec moins de 2 ans d’expérience, puis 39 K euros entre 2 et 5 ans d’expérience et 47,8 K euros si le professionnel a plus de 5 ans d’expérience. Enfin, un expert technique, directeur ou architecte voit son salaire évoluer bien davantage qu’un simple développeur. Lorsqu’il a moins de 2 ans d’expérience, il gagne en moyenne 33,3 K euros par an, puis 39K annuels entre 2 et 5 ans d’expérience et culmine à 47,8 K euros par an en moyenne dès lors qu’il a plus de 5 ans d’expérience professionnelle.

Remarque: le secteur demeure largement inégalitaire puisqu’à expériences égales, les hommes gagnent un salaire  moyen 15% plus élevé que les femmes.

La part variable du salaire varie en fonction du type d’entreprise dans laquelle travaille le développeur: de 14% en moyenne s’il est employé par une agence à 7% s’il l’est par une SSII. 28% des développeurs ont un salaire variable. Et la part qui varie a tendance a être plus importante si la société qui l’emploie regroupe moins de 20 salariés.

57% des développeurs ne sont pas satisfaits de leur rémunération

Alors les développeurs, tous niveaux confondus, sont-ils contents de leur rémunération? Globalement non, puisque 57% d’entre eux se déclarent insatisfaits de leur salaire, bien que parmi eux, 78% se disent épanouis au travail. Ils sont 19% à souhaiter une augmentation. Outre la négociation avec son patron et le choix de sa spécialité, un développeur soucieux d’optimiser son niveau de salaire devra être prêt à… vivre en région parisienne: selon cette étude, les franciliens gagnent en moyenne 18% de plus que les provinciaux.

Lire aussi: Combien gagne en moyenne un développeur francilien en 2013?


Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Un commentaire

Bouton retour en haut de la page
57% des développeurs ne sont pas satisfaits de leur rémunération
[DECODE Quantum] A la rencontre de la startup WeLinQ
La FinTech SumUp valorisée 8 milliards d’euros après une nouvelle levée de fonds
[Made in Bordeaux] VivaTech : les startups de Nouvelle-Aquitaine en force au salon
[Silicon Carne] Startup Game Over
À la découverte de la « MavTech » singapourienne
Quelle est la place des startups santé dans la FrenchTech?

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media