ActualitéBusinessRetail & eCommerce

[Achats groupés] Scales Up s’offre son concurrent Le Bon Plan Pro

La start-up Scales Up vient d’annoncer ce lundi 9 juillet l’acquisition de son concurrent Le Bon Plan Pro, pour un montant non dévoilé.

Lancé il y a près d’un an par Thomas Bénard et Fabrice Pradal, le site Le Bon Plan Pro s’est tout de suite spécialisé dans les deals spécialement dédiés aux entreprises et aux sites marchands.

De son côté, la start-up Scales up a lancé son activité en mars dernier après avoir finalisé une levée de 80 000 € auprès d’investisseurs privés. Fondée par trois associés issus de Microsoft France Mathieu Proust, Vincent Avanzi et Matthieu Dordolo, la société compte aujourd’hui 6 collaborateurs et recense près de 5 000 références.

Dédiée aux TPE et PME et partant du constat que le groupement d’achats s’avère pertinent et valable à plus grande échelle pour l’optimisation des coûts, Scales Up regroupe sur une plateforme web unique un ensemble de services dédiés aux entreprises : groupement d’achats, deals B2B et contenu éditorial.

Vincent Avanzi, DG de Scales Up : « Le rachat de cette société nous permet de nous développer plus rapidement et de pouvoir négocier des tarifs encore plus attractifs auprès des prestataires. En 5 mois notre site a déjà atteint 10 000 inscriptions de nouvelles entreprises »

Parallèlement, Scales Up a récemment noué un partenariat avec Emmaüs Solidarité afin de développer une activité de mécénat solidaire. 

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[Achats groupés] Scales Up s’offre son concurrent Le Bon Plan Pro
Airbnb
Airbnb vise jusqu’à 35 milliards de dollars de valorisation pour son IPO
Quelle est cette startup qui vaut 1 milliard de dollars pour Facebook?
FinTech et DeepTech au cœur de l’écosystème du Grand Est
Le commerce en ligne pèse 103 milliards d’euros en France
Vianova
Mobilité: Vianova lève 1,8 million d’euros auprès de la RATP
Palantir
[DECODE Market] Palantir, Ant Group et Altice Europe : 3 destins très différents sur les marchés boursiers