AsieDistributionEuropeTransport

Air France, le mobile en ligne de mire

Frenchweb vous propose de revenir, tout au long de l’année, sur la transformation numérique des grands groupes français. Second volet de la mue numérique d’Air France.

Retrouvez le premier volet sur la transformation numérique d’Air France :

 

In progress

Malgré ces initiatives et ces nouveaux services à destination des voyageurs, les mobiles et les tablettes représentent 50% des visites, mais seulement 15% des ventes en ligne, selon les chiffres que nous a communiqué Air France. «Dans l’aérien, les clients préfèrent souvent consulter les tarifs sur mobile, et acheter ensuite leurs billets depuis un ordinateur. Après avoir mis en ligne toute la chaîne de nos services, l’enjeu est désormais de la simplifier, notamment pour la rendre accessible depuis les terminaux mobiles», explique Tanguy Favennec.

Avec ses nouvelles applications (Apple Watch, accès à la presse…), Air France a un double objectif. Non seulement la compagnie compte répondre aux nouvelles attentes des consommateurs, mais aussi… réduire les coûts. Avec un résultat net dans le rouge et des pertes s’élevant à 198 millions d’euros en 2014, l’entreprise s’est engagée à se serrer la ceinture. Elle doit dégager 1,1 milliard d’euros d’économies dans les deux prochaines années, relève Air Journal.

Concurrencé par les compagnies à bas coûts sur les courtes distances et les compagnies du Golf sur les longs courriers, le groupe a présenté en 2012 son plan «Transform 2015», qui a permis de réaliser 1 milliard d’euros de réduction de coûts annuels. Avec un coût social également : près de 8 000 postes ont été supprimés. Le groupe entend poursuivre avec le plan «Perform 2020».

L’équipe en charge du numérique doit aussi faire face à une autre problématique : la diffusion de la culture digitale en interne. «Tous les dirigeants savent que le numérique est important, mais ils ne cernent pas encore exactement ce que nous faisons. Nous organisons donc des petites formations», explique Tanguy Favennec.

Les signaux faibles

En mai 2015, Air France s’est rapprochée du programme « Paris French Tech Ticket », lancé par la French Tech, qui vise à aider les entrepreneurs internationaux souhaitant créer leur start-up en France. La société compte leur proposer des avantages en matière de transports, mais également la possibilité de se voir offrir de la visibilité dans les magazines présents dans ses avions.

Pour étendre son offre à destination des touristes qui achètent un billet sur son site Internet, Air France a signé un partenariat commercial avec Ceetiz, un site et une application permettant de réserver des activités touristiques et d’acheter à l’avance ses tickets.

Un an plus tôt, Air France avait déjà décidé de se rapprocher de l’écosystème Tech français en devenant membre fondateur de l’incubateur public parisien «Welcome City Lab», qui accueille des start-up qui développent des solutions innovantes pour le tourisme.

[tabs]

[tab title= »Le coup d’œil de Frenchweb sur… »]

Et si Air France devait travailler avec (ou racheter) une start-up ?

tripndriveAlors que la SNCF a pris une participation majoritaire dans OuiCar, une plateforme de location de véhicules entre particuliers, Air France pourrait elle aussi avoir intérêt à se positionner sur l’économie «collaborative» pour compléter son offre de services B2C. Par exemple, une start-up comme Tripndrive propose, en France, de louer des véhicules entre voyageurs, au départ des aéroports et des gares.

En savoir plus : Tripndrive veut bousculer les loueurs de voitures historiques dans les gares et aéroports

viadirectAir France souhaite numériser le parcours des voyageurs ? ViaDirect développe des bornes connectées pour orienter les visiteurs dans un lieu public et les informer avec des données mises à jour en temps réel. La société, qui réalise déjà 4 millions d’euros de chiffre d’affaires a déjà signé des contrats en Chine et en Russie.

En savoir plus : ViaDirect numérise les lieux publics avec des bornes connectées

[/tab]

[/tabs]

Lire aussi : Air France, plein gaz sur la transformation numérique

Crédit photo: Air France.
Tags

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This