ActualitéEuropeMediaParis

Alexandre Michelin prend la direction de Spicee et de ses vidéos «qui piquent»

Des reportages, de l'investigation, et du lifestyle… Avec une consigne : des «vidéos qui piquent». Voilà peu ou prou le concept de Spicee, un média pure player 100% vidéo, dont Alexandre Michelin, l’ex-patron de Microsoft MSN EMEA, vient de prendre la direction générale. Ce dernier, qui est passé par le groupe Canal+ avant de devenir directeur des programmes de France 5, avait présenté sa candidature à la présidence de France Télévisions.

Un média axé sur les reportages à l'international

Alexandre Michelin.
Alexandre Michelin.
Spicee, qui s'est officiellement lancée cet été, est souvent présentée comme un «Vice à la française». Avec une différence notoire : la plateforme ne propose que des vidéos qui sont consultables via un abonnement payant (9,90 euros par mois sans engagement, ou 8 euros par mois pour un an). Chaque contenu est également décliné en plusieurs formats (5 minutes, 15 minutes ou plus…) pour s'adapter aux différents modes de consommation des abonnés et à leurs disponibilités.

Les abonnés retrouvent par exemple un reportage sur la censure en Turquie, sur la guerre civile au Yémen tout comme une série de brefs documentaires sur les collectionneurs passionnés (de sneakers, de produits à l'effigie de Batman…). Mais surtout, Spicee s'est très rapidement fait remarquer pour son reportage «Syrie : les escadrons du Jihad». Réalisé par deux journalistes français, il fournit des images très rares sur la guerre en Syrie. D'ailleurs, BFMTV l'avait lui aussi diffusé.

Double modèle économique

Car ici repose un autre volet du modèle économique de Spicee. Le média diffuse ses contenus sur sa propre plateforme, mais peut également les proposer à des chaînes de télévision, notamment à l'étranger. C'est ainsi que la chaîne allemande ZDF a diffusé l'une de ses productions. Pour cela, Spicee a une ligne éditoriale axée sur les sujets internationaux – jugés comme trop délaissés par les médias traditionnels par ses fondateurs – et qui peuvent donc facilement intéresser d'autres médias, autres que les chaînes françaises. Les reportages sont réalisés par les propres équipes de Spicee ou en partenariat l'agence de presse Babel.

Il faut dire que ses fondateurs connaissent bien le monde du petit écran. Derrière Spicee, on retrouve Antoine Robin, l'ancien directeur général de Havas Productions, Jean-Bernard Schmidt, qui a notamment travaillé au sein du groupe M6, et… Bruno Vanryb, le cofondateur de l'éditeur de logiciel Avanquest et actuel président du programme «5 000 start-up» du Syntec Numérique.

Tags
atelier-platform

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This