ActualitéArts et CultureInvestissementsLes levées de fondsMediaTech

Altice France veut donner à Molotov les moyens de se développer à l’international

Alors que nos confrères des Echos titraient la semaine dernière «le Français Molotov au pied du mur», la société, fondée par Jean-David Blanc, Pierre Lescure et Jean-Marc Denoual, a convaincu Alain Weill et Patrick Drahi, les hommes forts d’Altice France, d’investir dans la plateforme de contenus vidéo pour en faire un pilier de son développement international en matière de diffusion de contenus OTT (over-the-top). Molotov enregistre une forte croissance avec 7 millions d’utilisateurs, dont 3 millions enregistrés en 2018.

Comme le veut la formule consacrée, les deux sociétés annoncent être entrées en discussion exclusive pour sceller leur rapprochement.

Selon nos informations, cette prise de participation majoritaire d’Altice France va donner des moyens très importants pour soutenir son développement, très supérieurs à la levée de fonds de 50 millions prévue en 2018. L’ensemble des actionnaires historiques dont Idinvest, Jacques-Antoine Granjon, Marc Simoncini, Oleg Tscheltzoff, restent au capital de Molotov. Un investissement particulièrement réussi pour Benoist Grossmann (Idinvest) qui a joué un rôle actif dans le développement de la société, que beaucoup de commentateurs du marché donnaient pour mort-né lors du lancement.

«Devenir le Spotify de la télé en France et à l’international»

L’objectif poursuivi par Jean-David Blanc est d’accélérer la croissance de la start-up en France et à l’international, notamment aux États-Unis où Altice est particulièrement développé. «Cette nouvelle étape nous permettra de devenir le Spotify de la télé en France et à l’international», assure Jean-David Blanc. A court terme, c’est aussi pour Altice l’opportunité de proposer l’une des meilleures expériences utilisateur aux clients de SFR, RED et RMC Sport.

A l’instar de Teads, Molotov conservera son indépendance tout en s’appuyant sur «l’ensemble des actifs télécoms et médias d’Altice, notamment ses contenus premiums, sa puissance commerciale et son empreinte à l’international», indique la communication d’Altice France.

Alain Weill, PDG d’Altice France, déclare : «Nous sommes très enthousiastes de nous associer à Jean-David Blanc, entrepreneur à l’origine de deux succès majeurs de l’Internet français, AlloCiné et Molotov. Nous développerons Molotov avec lui et ses équipes pour en faire un acteur majeur du digital, véritable trait d’union entre les contenus et les infrastructures très haut débit. Leader de la fibre, leader de l’information en continu et leader du sport, nous avons l’ambition d’être l’opérateur digital et OTT le plus innovant du marché afin d’offrir à nos clients et tous ceux qui regardent nos contenus, la meilleure expérience.»

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Altice France veut donner à Molotov les moyens de se développer à l’international
Télétravail: quelles sont les principales mesures validées par la majorité des partenaires sociaux?
Comment le service de location de voitures Carlili veut s’étendre en France
General Electric s’apprête à supprimer près de 300 postes en France
Unacademy
EdTech: Unacademy lève de nouveaux fonds pour atteindre une valorisation de 2 milliards de dollars
Blast, un programme soutenu par Starburst qui veut faire exploser les startups françaises du spatial
Salesforce pourrait bientôt racheter la messagerie d’entreprise Slack