Frenchweb recrute un chef de projet editorial et un responsable partenariats
AcquisitionActualitéTech

Patrick Drahi (Altice) lorgne le néerlandais KPN

Bouygues Telecom refuse de se faire racheter. Qu’à cela ne tienne, Altice, la maison mère de SFR-Numericable, voit déjà ailleurs. « Ce serait une bonne chose si KPN nous appartenait », a indiqué vendredi au journal hollandais « De Telegraaf » son CEO pour l’international, Dexter Goei. « Nous sommes en position d’investir davantage chaque année dans le réseau néerlandais que ne le fait actuellement KPN » a-t-il ajouté.

Cet opérateur de télécommunications néerlandais est pour l’instant encore indépendant. Mais il a déjà attisé l’appétit d’un autre opérateur: Orange, apprenait-on début juin. Pour l’heure, KPN n’aurait entamé de pourparlers avec aucun de ces deux groupes.

En attendant, Altice s’organise. Le groupe présidé par Patrick Drahi a annoncé vendredi la création d’une nouvelle filiale aux Pays-Bas, qui sera cotée à la Bourse d’Amsterdam. Altice s’apprête aussi à revoir l’organisation de sa structure capitalistique et juridique afin de pouvoir préparer de nouvelles acquisitions.

Le groupe fondé par Patrick Drahi a finalisé le 2 juin l’acquisition de l’opérateur portugais Portugal Telecom pour 7,4 milliards d’euros. Ce spécialiste du rachat par endettement avait également mis la main sur 70% du câblo-opérateur américain Suddenlink. Cette succession d’acquisition ne va pas sans impacter la santé financière du groupe: il affiche 33 milliards d’euros de dettes, pour une valorisation en Bourse de 32 milliards d’euros.

Lire aussi:

Time Warner Cable sur le point d’échapper à Patrick Drahi

Tags

Adeline Raynal

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce contenu pourrait vous intéresser:

Close
Share This