ActualitéAmérique du nordBusinessChiffres ClesTech

Amazon, Alphabet, LinkedIn: des taux de croissance à deux chiffres au troisième trimestre

  • LinkedIn, Amazon et Alphabet (Google) ont tous les trois présenté des résultats en croissance au troisième trimestre et des niveaux de rentabilité qui s'améliorent. 
  • Au troisième trimestre 2016, LinkedIn présente un bénéfice net de 9 millions de dollars. A la même période en 2015, la société annonçait une perte de 46,9 millions de dollars.
  • Si la vente de produits reste le principal moteur d'Amazon, les revenus liés à la vente de services a connu une hausse de 50% en un an. 
  • De son côté, Alphabet a présenté un chiffre d'affaires en hausse de 20%, presque intégralement lié à l'activité de Google. 

 

Après Apple, Samsung et Twitter, c'est au tour de trois autres géants de la Tech de présenter leurs résultats pour le troisième trimestre de l'année. A l'inverse de ces acteurs qui ont présenté des résultats en baisse, LinkedIn, Amazon et Alphabet (Google) affichent tous les trois des taux de croissance à deux chiffres sur la période et une amélioration de leur rentabilité. 

Un bénéfice net de 9 millions de dollars pour LinkedIn

Tous les indicateurs présentés par LinkedIn pour le troisième trimestre 2016 sont au vert: hausse de 18% de la taille de sa communauté (qui compte désormais 467 millions de membres), de 6% du nombre de visiteurs uniques par mois (qui s'établit à 106 millions de personnes), et de 20% du nombre de pages vues par visiteur unique.

Ces bonnes performances se retrouvent directement dans les résultats financiers de l'entreprise. Le réseau social professionnel annonce en effet un chiffre d'affaires de 960 millions de dollars pour la période, en hausse de 23% par rapport à l'année dernière. Cette croissance est avant tout liée à une augmentation de 24% de ses revenus sur son segment «Talent Solutions», qui génère à lui seul 65% de ses revenus (623 millions de dollars au troisième trimestre). Le segment «Marketing Solutions», qui représente 18% de ses revenus, a quant à lui augmenté de 26%. Enfin, les revenus liés aux abonnements Premium, qui pèsent pour 17% de son chiffre d'affaires, ont augmenté de 17% par rapport à 2015. 

En termes de rentabilité également, les résultats présentés par LinkedIn sont très prometteurs. La société a ainsi annoncé avoir réalisé un bénéfice net de plus de 9 millions de dollars, directement lié à la hausse de ses ventes. A titre de comparaison, LinkedIn déclarait une perte de 46,9 millions de dollars au troisième trimestre 2015.

Hausse de 50% de la vente de services pour Amazon

A l'image de LinkedIn, Amazon a également présenté des résultats en forte hausse au troisième trimestre. Son chiffre d'affaires, qui atteint les 32,7 milliards de dollars sur la période, a augmenté de 29% comparé à 2015. Et son bénéfice net, d'un montant total de 252 millions de dollars, a plus que triplé en l'espace d'un an.

Au total, la firme de Jeff Bezos a donc réalisé un chiffre d'affaires de 92,2 milliards de dollars sur les neuf premiers mois de l'année, pour un bénéfice net de 1,6 milliard de dollars. Comme pour LinkedIn, l'amélioration de la rentabilité d'Amazon vient directement de la hausse de ses ventes, supérieure à la hausse de ses coûts opérationnels. 

A noter, si la vente de produits reste la principale source de revenus de l'entreprise (68% au troisième trimestre), la vente de services connaît une croissance plus importante, à hauteur de 50% comparé au troisième trimestre 2015. Enfin, la société déclare une hausse de 49% de son operating cash flow, ce qui signifie que son activité courante lui permet de dégager plus de trésorerie. 

La croissance d'Alphabet portée par le mobile et la vidéo

Avec un chiffre d'affaires de 22,4 milliards de dollars, en hausse de 20% au troisième trimestre, Alphabet n'est pas en reste. La maison-mère de Google déclare également avoir réalisé un bénéfice de 5 milliards de dollars sur la période, en hausse de 27% par rapport à la même période en 2015. 

Sans surprise, les revenus générés par Google représentent plus de 99% des revenus d'Alphabet sur la période. Ces derniers sont ainsi passés de 18,5 milliards de dollars au troisième trimestre 2015, à 22,2 milliards de dollars en 2016. Cette croissance provient de la hausse des revenus générés par les différents sites de Google (+23% sur l'année), ainsi que de la hausse des revenus de la publicité (+18%). La société annonce avoir également vu ses «autres revenus» augmenter de 39%, sans préciser à quels types d'activités cela fait référence.

Ruth Porat, la directrice financière d'Alphabet, indique dans une vidéo présentant les résultats de la firme que le mobile et la vidéo sont deux moteurs pour Google en matière de revenus publicitaires. 

 

LIRE aussi : 

Tags

Claire Spohr

Chargée d'études au sein de la rédaction.Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Amazon, Alphabet, LinkedIn: des taux de croissance à deux chiffres au troisième trimestre
Lutte contre les infox : le CSA demande plus d’efficacité et de transparence aux réseaux sociaux
Coronavirus : Orange limite la casse au premier semestre
Kiosques en ligne : Cafeyn s’offre le Néerlandais Blendle pour devenir un champion européen
Samsung: le confinement propulse le bénéfice net du groupe à près de 4 milliards d’euros
Mode : une course à la digitalisation nécessaire
Malgré Trump, Huawei devient le numéro un mondial des smartphones
Copy link