ActualitéMoyen OrientRetail & eCommerce

Amazon s’empare de Souq.com pour étendre son empire au Moyen-Orient

  • Basé à Dubaï, Souq.com est l’un des e-commerçants les plus populaires au Moyen-Orient.
     
  • Souq.com propose 8,4 millions de produits sur son site pour adresser différents marchés au Moyen-Orient (Émirats Arabes Unis, Arabie Saoudite, Egypte, Koweït).
     
  • Le montant du rachat de Souq.com par Amazon pourrait être compris entre 650 et 750 millions de dollars.

 

Amazon poursuit ses efforts pour étendre sa domination dans les derniers marchés qui lui résistent encore. La marketplace américaine a ainsi conclu un accord de principe pour racheter la totalité de Souq.com, un site d’e-commerce au Moyen-Orient. Les modalités financières de l’opération n’ont pas été précisées. Le Financial Times évoque un montant compris entre 650 et 750 millions de dollars.

Cette acquisition était dans les tuyaux du géant américain depuis plusieurs mois. Dès novembre 2016, Bloomberg faisait état de négociations entre les deux entreprises. A l’origine, Souq.com ne souhaitait céder que 30% de ses parts. Cependant, les pourparlers se sont finalement dirigés vers un rachat de l’ensemble du capital de la société émirati pour un montant avoisinant le milliard de dollars. Amazon et Souq.com n’ont pas confirmé ces informations.

Basé à Dubaï, Souq.com est l’un des e-commerçants les plus populaires au Moyen-Orient, au point de revendiquer le statut de leader du secteur dans le monde arabe. A l’image d'Amazon, la société émirati vend une large gamme de produits, comme des vêtements, des articles ménagers ou encore des produits électroniques. Souq.com propose ainsi 8,4 millions de produits sur son site pour adresser différents marchés au Moyen-Orient (Émirats Arabes Unis, Arabie Saoudite, Egypte, Koweït).

Amazon face à la naissance d’un géant régional

L’an passé, l’entreprise avait bouclé un tour de table de 275 millions de dollars pour renforcer son positionnement au Moyen-Orient et devenir «l’Amazon» de la région. Valorisée 1 milliard de dollars après cette opération, Souq.com a finalement cédé aux sirènes de la marketplace de Jeff Bezos. Ce rachat permet à Amazon de s’implanter au Moyen-Orient sans être contraint de passer par l’obtention d’une autorisaton des régulateurs de chaque pays dans lesquels opère Souq.com.

Avec Souq.com dans son giron, Amazon poursuit son expansion internationale. Au Moyen-Orient, la marketplace américaine devra toutefois se méfier du site de vente en ligne Noon.com, annoncé en novembre dernier par Mohamed Alabbar, le patron d’Emaar, géant de l’immobilier à Dubaï. Noon.com sera financé par le fonds souverain saoudien Public Investment Fund, à hauteur de 500 millions de dollars, et une soixantaine d’investisseurs choisis par Mohamed Alabbar. Ce dernier indique que la société disposera de centres de distribution à Ryad et à Jeddah en Arabie Saoudite, ainsi que d'un entrepôt immense, de la taille de 60 stades de football, situé à Dubaï. Initialement prévu pour être lancé en janvier dernier, le site devrait référencer 20 millions de produits.

Lire aussi : 275 millions de dollars pour Souq.com qui veut devenir l’Amazon du Moyen-Orient

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Amazon s’empare de Souq.com pour étendre son empire au Moyen-Orient
Lutte contre les infox : le CSA demande plus d’efficacité et de transparence aux réseaux sociaux
Coronavirus : Orange limite la casse au premier semestre
Kiosques en ligne : Cafeyn s’offre le Néerlandais Blendle pour devenir un champion européen
Samsung: le confinement propulse le bénéfice net du groupe à près de 4 milliards d’euros
Mode : une course à la digitalisation nécessaire
Malgré Trump, Huawei devient le numéro un mondial des smartphones
Copy link