ActualitéArts et CultureLes levées de fondsTech

Anaplan, présidée par un Français, lève 100 millions de dollars pour sa solution de planification en cloud

La société espère atteindre l’équilibre en amortissant les coûts avec sa croissance

anaplanLa société californienne Anaplan vient de lever 100 millions de dollars auprès de DFJ Growth en tant que leader, et de Brookside Capital, Coatue Management, Sands Capital Management et Workday. Cette opération porte à 150 millions les montants totaux levés par la société depuis sa création en 2006.

Le spécialiste de la modélisation et de planification stratégique en cloud souhaite profiter de cet investissement pour renforcer sa position dans le secteur, attirer nouveaux talents et développer ses partenariats. « Tout comme Salesforce est devenue une plate-forme pour la gestion de la relation client, pour les ressources humaines et les finances, nous croyons qu’Anaplan est en passe de devenir le leader et la plate-forme de référence pour la planification et l’exécution en cloud en entreprise » explique Randy Glein de DFJ Growth qui rejoint le board.

Basée à San Francisco, Anaplan connaît une croissance – ses effectifs sont passés de 35 employés en juillet 2012 à près de 200 aujourd’hui – importante et a étendu l’an passé ses services à de nouveaux pays dont la France, les Pays-Bas, la Russie ou la Malaisie. Bien que non-rentable, Frederic Laluyaux, ex-Business Objects et SAP, son président depuis juillet 2012, a déclaré espérer atteindre l’équilibre en réduisant les coûts avec son expansion.

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIA Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Anaplan, présidée par un Français, lève 100 millions de dollars pour sa solution de planification en cloud
Pasqal, fer de lance de la France dans le quantique
Comptabilité: iPaidThat lève 8 millions d’euros pour accompagner les dirigeants de TPE et PME
Live shopping: NTWRK lève 50 millions de dollars auprès de Goldman Sachs et du groupe de luxe français Kering
Bitcoin, NFT, salons audio…: Comment Twitter veut attirer les créateurs de contenus?
Pourquoi Taster s’est tourné vers le crowd equity funding après sa levée de 37 millions de dollars
FoodTech: Flink valorisé à 2,1 milliards de dollars après un tour de table mené par DoorDash