ActualitéBusinessHealthcare

Après deux ans d’existence, la pharmacie en ligne Ro valorisée à 500 millions de dollars

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Ro, la pharmacie en ligne américaine, fait partie de ces entreprises de télémédecine qui sont en train de changer le domaine de la prescription de médicaments en permettant au grand public de pouvoir commander sur le Web des traitements, dont certains nécessitent une ordonnance, après avoir rempli un questionnaire qui est ensuite validé par un médecin. Basé à New York et fondé en 2017, Ro poursuit irrésistiblement son ascension avec une levée de 85 millions de dollars qui, selon des informations recueillies par TechCrunch, valorise l’entreprise à 500 millions de dollars…

Fini les sites douteux où les hommes se cachaient parfois pour commander des produits contre la perte de cheveux ou encore les dysfonctionnement érectiles. Chez Ro, du parcours client aux packagings, tout a été pensé pour dédramatiser l’achat. D’ailleurs, c’est d’abord avec sa marque « Roman » dédiée aux hommes que s’est fait connaître le groupe qui depuis s’est élargi.

Un modèle pérenne?

Après Roman, Ro a lancé « Zero » qui propose un traitement en 12 semaines pour arrêter de fumer. Plus récemment, l’entreprise a inauguré Rory dédié aux femmes avec notamment des traitements pour lutter contre les effets de la ménopause. Dans les trois cas, le fonctionnement des sites est le même: tout se fait en ligne. Dans un premier temps, les utilisateurs remplissent un questionnaire où ils donnent des informations sur leurs antécédents médicaux, leurs symptômes, leur mode de vie… Ils doivent ensuite télécharger leur carte d’identité et une photo. Toutes ces informations sont traitées par un médecin. À tout moment, le médecin ou le patient peuvent discuter par message, téléphone ou vidéoconférence. Les médicaments sont ensuite livrés à l’adresse du patient. «Nous livrerons vos médicaments rapidement et discrètement chez vous », précise le groupe. En effet, au vu des conditions traitées, la marque a fait le choix de packagings neutres.

Selon les informations de Crunchbase, Ro a levé plus de 176 millions de dollars depuis sa création auprès d’investisseurs comme Initialized Capital, Tusk Ventures ou encore Sinai Ventures. Le groupe fait partie d’une cohorte d’entreprises qui se sont mis sur le créneau de la santé pour homme en ligne à l’instar de la marque «Hims » valorisée déjà à 1 milliard de dollars en janvier dernier, après un peu plus d’un an d’existence. Elle s’est aussi diversifiée en lançant un site dédié aux femmes: «Hers». On peut également citer les Anglais Numan et Manuel ainsi qu’un autre américain: Thirty Madison. Si certaines voix s’élèvent et expriment leur doute sur la réelle possibilité pour un médecin de pouvoir juger de l’état de santé d’une personne à partir d’un questionnaire, les investisseurs de la Tech croient à la pérennité du modèle.

Ro: les chiffres clés

Création: 2017
Fondateurs: Rob Schutz, Saman Rahmanian, Zachariah Reitano
Siège: New York
Activité: Télémédecine
Financement: 176 millions de dollars

Bouton retour en haut de la page
Après deux ans d’existence, la pharmacie en ligne Ro valorisée à 500 millions de dollars
Web3 : Comment The Sandbox a attiré plus de 300 marques dans son métavers
Guerre des talents, Skill gap, Grande Démission… Comment répondre aux nouveaux enjeux RH des entreprises?
[Nominations] Capgemini, Teads, Linxo… Les nominations de la semaine
[Série A] Electra lève 160 millions d’euros pour déployer plus de 8 000 points de recharge d’ici 2030
[Série A] Cybersécurité : a16z mise sur l’AssurTech Stoïk pour son second investissement en France
Quelle est la recette de DL Software pour réussir sa stratégie de Build Up?

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media