ActualitéAgTechBusiness

Après l’école 42, Xavier Niel va financer une école gratuite d’agriculture

AFP

Le fondateur de l’opérateur Free Xavier Niel va financer une école gratuite pour former aux métiers de l’agriculture en septembre prochain dans les Yvelines (78), a indiqué jeudi une source proche du dossier à l’AFP, confirmant des informations du magazine Capital.

L’objectif de cette école, qui verra le jour dans la commune de Lévis-Saint-Nom, est de former « un public adulte en reconversion professionnelle afin d’être salarié agricole ou repreneur » d’exploitation, a précisé la source. « Il y aura tout un écosystème sur place, de startups, d’espaces partenaires, d’espaces d’expérimentation », a-t-elle ajouté, précisant que 2 000 personnes seront formées chaque année au sein de cette école baptisée « Hectar ».

Le magazine Capital a affirmé mercredi que le milliardaire -qui a déjà lancé l’école 42, une formation gratuite en informatique- sera associé à Audrey Bourolleau, ancienne conseillère agriculture d’Emmanuel Macron à l’Elysée. « L’établissement sera semble-t-il opéré par une société créée pour l’occasion, S4H, au capital de 100 000 euros, détenue à 51% par Audrey Bourolleau et à 49% par NJJ Exclusive, la société personnelle de Xavier Niel », a détaillé le magazine. Avec une surface qui dépasse les 600 hectares, l’école comportera une cantine de 200 places, des cultures certifiées bio ou encore une laiterie qui produira du lait et du fromage.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Après l’école 42, Xavier Niel va financer une école gratuite d’agriculture
eCommerce : l’aventure Mirakl racontée par Elaia
Comment la FinTech suédoise Klarna veut conquérir la France
Le cloud open source, ça change quoi?
4 questions sur la pénurie de semi-conducteurs qui déstabilise l’industrie mondiale
Amazon s’est vu infliger une amende record pour non respect du RGPD
Deliveroo envisage de quitter l’Espagne, où les livreurs devront bientôt être salariés