ActualitéBusinessEuropeMedia

Après Mashable et Business Insider, Forbes débarque à son tour en France

Forbes va se lancer en France. Le magazine économique américain, réputé pour ses classements des plus grandes fortunes et entreprises mondiales, a annoncé la nouvelle à l’occasion de la French Touch Conference qui se déroule cette semaine à New York. La version française de Forbes sera d’abord lancée sur le Web, en partenariat avec 360 Business Media, maison d'édition basée à Paris, et devrait voir le jour à l’automne prochain. 

Fondé en 1917 par Bertie Charles Forbes, le magazine américain dispose actuellement de 36 éditions locales sous sa licence à travers le monde. Avant d’arriver en France, Forbes a déjà posé ses valises dans plusieurs pays européens, notamment l’Autriche, la Bulgarie, la Croatie, la République tchèque, l’Estonie, la Hongrie, la Pologne, le Portugal, l’Espagne, l’Ukraine ou encore la Grèce. 

Le lancement de l’antenne française, qui sera dirigé par Dominique Busso de 360 Business Media, s’effectuera en plusieurs étapes. Le site Internet Forbes.fr, dont le nom de domaine a d’ores et déjà été acquis par le groupe américain, devra installer la marque en ligne dans l’Hexagone avant d’envisager un «supplément magazine à une date ultérieure», selon les termes employés par Forbes. «Ce lancement poursuit notre expansion rapide en Europe de l'Ouest, qui est devenue une empreinte stratégique pour Forbes», a déclaré Mike Federle, Media Chief Operating Officer de Forbes, en marge de cette annonce.

Forbes face à la concurrence américaine dans l'Hexagone

Le site Internet français du magazine américain reposera essentiellement sur une ligne éditoriale nationale et continentale. 70% du contenu sera ainsi dédié aux informations économiques françaises et européennes, agrémentées de commentaires et d’analyses. Quant aux 30% restants, ils mettront en avant les éditions internationales de Forbes. 

Forbes n’est pas le premier média économique originaire du pays de l’Oncle Sam a traversé l’Atlantique. Auparavant, Mashable s’est lancé en mars dernier, en partenariat avec France 24. Business Insider a l’intention de faire de même dès septembre prochain, avec Prisma Media cette fois, malgré un retard de six mois.

[tabs]

[tab title= »L’avis de Frédéric Filloux, auteur du blog et de la newsletter anglophones Monday Note »]

Frédéric Filloux a été notamment directeur de la rédaction de Libération et chargé des opérations digitales au sein des Echos.

Frédéric Filloux, Les Echos«La France est difficile sur le plan publicitaire. Le marché français est intéressant mais trop petit et pas assez attractif. En France, la publicité n'est pas chère et pas très sophistiquée.

Les grands acteurs arrivent souvent en fanfare mais avec de petits moyens. Cela a notamment été le cas avec BuzzFeed. En s'implantant en France, cela leur permet de dire qu'ils sont un peu partout dans le monde. Nous verrons comment ça se passera avec Business Insider aussi mais ils n'arrivent même pas à bien monétiser leur contenu aux Etats-Unis.»

[/tab]

[/tabs]

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Close
Share This