ActualitéAmérique du nordBusinessHR Tech

Assistant vocal: Amazon veut faire entrer Alexa dans les entreprises

Après les hôtels, Amazon élargit son offre B to B pour pousser l’adoption de ses enceintes connectées. Il s’agit cette fois-ci de la gestion des ressources humaines. Avec le lancement d’Alexa for Business Blueprints, le géant américain permet aux entreprises de créer des fonctionnalités dédiées à leur organisation sans avoir à écrire de ligne de code.

Il s’agit donc de « skills privés » accessibles qu’aux membres de l’entreprise. L’idée est que chacun puisse créer des fonctionnalités en passant par un lien dédié qui donne accès à une dizaine de modèles préconfigurés, appelés les « Blueprints », qui peuvent ensuite être personnalisés. Ces derniers doivent ensuite être validés par un administrateur au sein de l’entreprise pour être accessibles aux employés.

Du code du Wi-fi à l’onboarding

L’assistant vocal peut répondre à des questions comme «quel est le mot de passe du Wi-Fi? », « quelles sont les heures pour le service informatique? » ou encore sur les jours de congés. Alexa for Business Blueprints a aussi été pensé pour pouvoir accompagner les nouveaux employés dans leur onboarding en répondant à un ensemble de questions commençant par « comment puis-je… » et « où est…» ou encore pour la communication interne avec un modèle de questions/réponses.

L’incursion d’Amazon dans le B to B en ce qui concerne ses enceintes connectées n’est pas quelque chose de nouveau. Dès juin dernier, l’entreprise avait par exemple lancé Alexa for Hospitality afin de conquérir le secteur de l’hôtellerie. Mais Amazon réussira-t-il le parti d’imposer son assistant vocal à la maison comme au travail? En attendant, la firme de Jeff Bezos donne l’exemple de l’entreprise Glidewell Dental qui compte utiliser le « Flash Briefing » et le « Business Q & A » pour compléter sa communication d’entreprise ou encore L’Université Saint-Louis qui va y avoir recours pour stimuler l’engagement des étudiants et des professeurs. Des usages qui finalement restent encore assez simples.

Pour rappel, Amazon revendique l’installation de son assistant vocal Alexa sur plus de 100 millions d’appareils, alors que Google avait annoncé en janvier que son assistant vocal était désormais disponible sur un milliard d’appareils, sans communiquer clairement sur le nombre d’utilisateurs actifs. Dans l’Hexagone, selon une étude de Reichelt Elektronik et OnePoll, Google Assistant, présent sur la Google Home, serait aujourd’hui l’assistant vocal le plus utilisé par les Français, par 30 % d’entre eux, plus précisément. Apple et son assistant Siri se classe en deuxième position avec 17 % d’utilisateurs en France, devant Amazon et Alexa, plébiscité par 9 % d’entre eux. 

Tags

Innocentia Agbe

Journaliste @FrenchWeb.fr et @LeJournaldesRH Merci d'adresser vos communiqués de presse et informations à redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Share This