ActualitéTech

[NUMBERS] Le Google Assistant est l’assistant vocal le plus utilisé (30%) en France

Les Français se familiarisent de plus en plus avec les assistants vocaux. Plus de sept Français sur dix (73 %) disaient connaitre en 2018 le concept d’assistant vocal et plus d’un tiers (35 %) savaient réellement de quoi il s’agit, d’après YouGov. Aujourd’hui, si l’on en croit une étude de Reichelt Elektronik et OnePoll, 89 % des Français affirment savoir ce qu’est un assistant vocal, 11 % n’en ayant jamais entendu parler.

Google Assistant, présent sur la Google Home, serait aujourd’hui l’assistant vocal le plus utilisé par les Français, par 30 % d’entre eux, plus précisément. Plus surprenant, Apple et son assistant Siri se classe en deuxième position avec 17 % d’utilisateurs en France, devant Amazon et Alexa, plébiscité par 9 % des Français. Siri est généralement considéré comme moins puissant que ses rivaux Alexa ou le Google Assistant. Ces derniers ont pu profiter de bases de données cloud significatives, tandis qu’Apple a été pénalisé sur ce plan par sa position favorable à la protection de la vie privée. Siri a toutefois pu profiter d’être le premier assistant vocal embarqué dans un smartphone, l’iPhone 4S en 2011, permettant ainsi au grand public de mieux connaître la commande vocale.

Les préférences en termes de marques varient selon les pays en Europe: en Allemagne, Alexa d’Amazon arrive en tête ; aux Pays-Bas et au Royaume-Uni, c’est Siri d’Apple qui se classe premier, et enfin en Pologne, il s’agit de l’Assistant Google.

En France, les utilisateurs indiquent utiliser les assistants vocaux majoritairement pour effectuer des recherches en ligne (75 %). Viennent ensuite l’écoute de musique (61 %), la lecture et l’écoute de messages (51 %), et, enfin, le contrôle d’installations smart home (43 %). Les Français semblent toutefois toujours préoccupés par l’utilisation de leurs données personnelles : 71 % d’entre eux disent s’inquiéter d’une utilisation abusive et d’un stockage abusif de ces données. Près de la moitié des Français (46 %), redoutent également que leurs communications soient surveillées.
Enfin, plus d’un quart des Français (29 %) se disent sceptiques sur le fait que les annonceurs puissent utiliser dans le futur les assistants vocaux à des fins promotionnelles. Question confiance, il semble donc rester du chemin à parcourir pour les assistants vocaux : 63 % des Français indiquent que l’élimination des problèmes de sécurité et de confidentialité constituerait un élément pour que les assistants vocaux deviennent plus populaires.

Parmi les autres défis qui restent à surmonter pour les assistants vocaux se trouvent le choix d’options plus personnalisées (36%), une amélioration de commandes vocales (34%), la reconnaissance, la compréhension et la réponse aux émotions humaines (40 %), le suivi d’une aide à la décision d’achat (35 %), l’aide aux petites décisions de la vie quotidienne (25 %), et la maîtrise des gestes et expressions du visage (19 %).

Tags
Plus d'infos

Patrick Randall

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA. Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Share This