ActualitéMarketing & CommunicationStartupTech

[Atelier numérique – BFM Business] La chronique start-up de Frenchweb #52 : Wezzoo

Wezzoo (weather by you) a été imaginé par Clément Guillot, ex-Sup de Co Montpellier et deux associés diplômés de Centrale Paris. Il se veut le « premier service mondial de météo communautaire ». D’abord lancé en mode application web, Wezzoo trouve sa vraie valeur sur iPhone et iPad. Les applications mobiles, disponibles en 5 langues, ont déjà été téléchargées dans 152 pays. Une version Android est en préparation.

Avec Wezzoo chacun peut publier l’état météo de l’endroit où il se trouve, y ajouter une photo, un commentaire, partager le tout sur les réseaux sociaux et engager le discussion à partir de la pluie et du beau temps. Au-delà des publications des mobinautes, la startup mène une traque sémantique sur tous les tweets, les statuts Facebook ou les publications Instagram qui donnent une indication météo géolocalisée. C’est ainsi que pas moins de 200 000 informations locales sont diffusées chaque jour sur la plateforme.

Wezzoo ambitionne à terme de proposer une véritable carte météo planétaire en temps réel et développe une API pour son étendre son service. Dans le futur, l’accent sera mis sur des événements climatiques identifiables également en temps réel et sur la gamification via des récompenses aux utilisateurs les plus actifs. La start-up a pour business angels les deux créateurs de l’agence Fred & Farid.

[jwplayer mediaid= »94949″]

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

Bouton retour en haut de la page
[Atelier numérique – BFM Business] La chronique start-up de Frenchweb #52 : Wezzoo
Brevets télécoms: Ericsson et Samsung règlent un important litige
Bill.com rachète la startup Divvy pour 2,5 milliards de dollars afin de gérer les dépenses des PME
Facebook
Facebook: la suspension de Donald Trump relance le débat de l’auto-régulation des réseaux sociaux
Bouygues Telecom
5G: Bouygues Telecom va recevoir 350 millions d’euros de la Banque européenne d’investissement
Twitter
Twitter lance une « boîte à pourboires » pour fidéliser les influenceurs
[BOOTSTRAP] Comment les entreprises qui bootstrappent s’adaptent elles à la crise?