A la uneActualitéEurope

Auto-ecole.net lève plus de 3 millions d’euros pour déployer son modèle en France

Le montant

Auto-ecole.net a annoncé une levée de fonds de plus de 3 millions d'euros auprès de Calcium Capital Partners. La société propose en ligne l'ensemble des services d'une auto-école (manuels, QCM, vidéos), tout en gardant des enseignes physiques, à raison d'une agence par département. Elle compte poursuivre sur ce modèle à «40% moins chère que les offres traditionnelles», souligne la start-up. 

Le marché

Auto-ecole.net revendique 200 élèves présentés aux examens du permis chaque mois (100 au code 100 pour la conduite), un an après sa création et 3 500 élèves inscrits. La société gère également une flotte de 35 voitures. Sa proposition de valeur clé: permettre de se présenter aux examens dans les 30 jours après la formation. Côté modèle, elle dégage des revenus sur les inscriptions en ligne, lui permettant de casser les prix en proposant de faire passer le permis entre 800 et 1 200 euros après 20 heures de leçons. 

Pour se différencier, elle mise une technologie de «adaptative learning», à l'aide d'algorithmes permettant d'évaluer chaque profil. L'auto-école en ligne est déjà présente en Ilde-de-France, dans l'Oise, à Montpellier et à Nice. 

Sur ce marché, la start-up n'est pas la seule à s'attaquer à l'offre traditionnelle des auto-écoles. Face à Auto-ecole.net se trouvent lepermilibre.com, et les Lyonnais de PermiGo. Quant aux Nantais de la start-up Ornikar, qui promettait de deviser par deux le prix du permis, elle vient d'être condamnée à cesser ses leçons, n'ayant pas reçu l'agrément préfectoral. Ornikar propose aux élèves de louer leur véhicule à double pédales, avec des formateurs bénévoles, leur permettant ainsi de réduire le coût horaire. 

Les objectifs de la Start-up

Avec ces fonds, Auto-ecole.net veut continuer à se déployer en France et recruter d'avantage d'enseignants salariés, à un rythme de dix créations par mois. Elle doit aussi investir sur sa plateforme et recruter des ingénieurs.

Fondateur: Stanislas Llurens et Olivier Boutboul

Date de création: 2014

Siège: Paris

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Auto-ecole.net lève plus de 3 millions d’euros pour déployer son modèle en France
Ornikar: pourquoi les auto-écoles doivent se tourner vers le digital
IA: Accenture fait concourir son voilier sans pilote au Vendée Globe virtuel
carrefour
La Cnil condamne Carrefour à une amende de 3 millions d’euros pour manquements au RGPD
Télétravail: quelles sont les principales mesures validées par la majorité des partenaires sociaux?
Comment le service de location de voitures Carlili veut s’étendre en France
tiktok
Comment TikTok veut séduire les PME européennes