ActualitéBusinessChineTech

Baidu commercialise son offre Blockchain as a Service

Baidu vient d’annoncer l’ouverture de sa plateforme Blockchain as a Service. L’entreprise développe sa propre technologie blockchain afin de la commercialiser auprès de tiers qui souhaitent accéder à ce type d’infrastructure. Les sociétés vont ainsi avoir accès en ligne à divers outils sécurisant leurs échanges.

Blockchain as a Service

« La plateforme peut aider à effectuer et à suivre les transactions, et convient pour l’utilisation de la monnaie numérique, les factures numériques, la gestion du crédit bancaire, la gestion des assurances et l’audit financier» peut-on lire en description du site Internet. Toujours selon l’entreprise, l’offre a déjà été intégrée avec succès dans des entreprises liées à la sécurisation et aux échanges d’actifs.

Capture écran

En Chine, Baidu n’est pas la première entreprise à commercialiser une offre blockchain B2B. En mai dernier, Tencent annonçait la sortie de sa propre plateforme,TrustSQL. Cette dernière est destinée à fournir des infrastructures de blockchain aux entreprises. En novembre 2017, Guo Rui, vice-président de Tencent affirmait que la société avait «développé de manière indépendante un ensemble complet de protocoles de blockchain et participé activement à la formulation de normes crédibles de blockchain pour l’Institut Chinois de l’Information et des Communications».

Un autre géant chinois, Alibaba, a lui aussi mis le doigt dans l’engrenage. Une équipe spécialement dédiée est chargée d’étudier cette question, selon les propos de son dirigeant Jack Ma, relayés par CNBC.

Bouton retour en haut de la page
Baidu commercialise son offre Blockchain as a Service
Ukraine: Microsoft prévient que la cyberattaque pourrait rendre inopérables les sites gouvernementaux
[Série D] Exotec lève 335 millions de dollars pour devenir la première licorne industrielle française
Comment Block (ex-Square), la FinTech de Jack Dorsey, veut démocratiser le minage de bitcoin
Avec 25,5 milliards de dollars levés en 2021, la Tech londonienne domine l’Europe
[SEED] Stoïk lève 3,8 millions d’euros auprès d’Alven Capital et Kima Ventures pour assurer les PME contre les cyberattaques
Google demande l’annulation d’une amende de 100 millions d’euros reçue de la Cnil pour ses cookies