Actualité

[Bon App’] Powize, le crowdsourcing des points de recharge pour smartphone

Chaque jour à 13h, Frenchweb vous présente une application mobile, en partenariat avec Stardust, The digital testing company spécialiste du test d’applications mobiles, de sites internet et autres services digitaux. Vous souhaitez également parrainer la rubrique Bon'App ? Cliquez ici

[tabs] [tab title= »L’application »]

Origine : France

Editeur: Powize

Date de lancement: décembre 2014

Disponibilité: iOS

Powize 

[/tab] [/tabs]

Il y a un an, sa campagne de crowdfunding pour Docksharing avait attiré l’attention. Stéphane Genty a depuis fait évoluer son concept. En mai 2014, il a fondé Powize avec deux amis. La petite équipe a lancé son application gratuite en décembre dernier. Elle permet aux utilisateurs de smartphone en manque de batterie de localiser les points de recharge disponibles à proximité. Plus de détails avec Stéphane Genty.

StephaneGenty_Founder
Stéphane Genty, fondateur de Powize

Frenchweb: Quel est le concept de votre application ? 

Stéphane Genty: Tout le monde a un chargeur sur soi, mais où peut-on trouver une prise ? Powize propose une solution de secours. Sur une carte, l’application référence les points de charge disponibles. Les points sont référencés grâce aux internautes.Ca fonctionne sur du collaboratif donc. Dès qu’une personne trouve un chargeur dans un restaurant ou d’autres lieux, il le signale sur Powize. Nous ajoutons également les bornes de recharges de The Charging Place ou d’autres services similaires. On peut alors créer la carte de recharge la plus complète qui soit. L’application donne diverses informations en plus: les chargeurs proposés, la présence d’un réseau wifi, les commentaires des utilisateurs, un système de like…

 Comment avez-vous eu l’idée de cette application ? 

Je suis personnellement concerné. Je suis un vrai applivore. Ma batterie tenait en moyenne 5 heure. De plus, je me ballade souvent dans Paris. Il était souvent très difficile de trouver une prise, et je ne suis certainement pas le seul dans ce cas. Les batteries portables sont à la mode cette année, mais ne sont pas très écologiques. Prowize lutte contre cette tendance en proposant des chargeurs.

Comment avez-vous financé le développement de l’application ? 

Principalement avec des fonds propres. Cela ne nous est pas revenu très cher car je suis chef de projet web et mobile. J’ai également utilisé les compétences d’amis pour le design. Nous avons juste investi 8 000 euros pour le Front office, avec Clint Agency, qui a ainsi obtenu 5% des parts de Powize. Nous aimerions trouver des investisseurs pour financer le « Timer », l’outil dans l’application qui permet de savoir combien de temps de batterie il nous reste.

Avez-vous des concurrents ? 

Aux Etats-Unis, nous étions aller voir Doblet. Ils sont sur le même créneau. Leur modèle économique est pourtant différent. Ils mettent des batteries portables en stock dans des bars. Les utilisateurs localisent ces lieux et demandent au barman une batterie. Le service est payant, puisqu’il coûte 3 dollars par recharge, contrairement à nous qui sommes gratuits.

Où sont les points de recharge en France ? 

Nous en avons près de 50 à Paris. Des équipes sont actuellement envoyées pour les valider. Il y en a également à Bordeaux, Nantes, Lyon ou encore Montpellier. Après, ça va dépendre de la communauté. Powize est également présent à l’étranger. Nous avons référencé les points de charges londoniens de Solarbox, qui transforme de vieilles cabines téléphoniques en point de recharge pour smartphone. Certains magasins tels qu’Urban Outfiters à New York mettent également des chargeurs à disposition, ceux-ci sont géo-localisés sur Powize. On s’apprête à étoffer la base.

Quelle est la prochaine étape de l’application ? 

Dans les 4 mois, l’application devrait être disponible sur Android. Nous sommes également entrain d’imaginer notre propre hardware, pour proposer à des lieux des chargeurs connecté. Nous sommes en contact avec des collectivités locales pour installer des points de recharge dans le mobilier urbain. Enfin, concernant la localisation, nous utilisons actuellement la base de données de Foursquare, mais Powize devrait bientôt fonctionner avec celles de Yelp et de Google.

infographie_powize_FR

Vous voulez faire découvrir une application ? Soumettez-la en remplissant le formulaire.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Tags

Camille Adaoust

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This