ActualitéStartupTech

[Bon App’] SkyMotion, la seule application météo basée sur l’observation radar

Chaque jour à 13h, Frenchweb, en partenariat avec Stardust, spécialiste du test d’applications mobiles, vous présente une application mobile. Soumettez-nous aussi la vôtre !

Fondateurs : André LeBlanc, Maxime Julien

Disponibilité : gratuite sur l’AppStore et le Google Play

screenshot Skymotion 1screenshot Skymotion 2

Lancée à la fin de l’été 2012 après 3 ans de recherche et développement, SkyMotion est une application québécoise de prévision météorologique.

Le secteur dans lequel la start-up évolue est très concurrentiel, mais elle est la seule à proposer des prévisions ultra-localisées: 1 kmautour de l’utilisateur.

Créée par deux anciens d’Ubisoft et Electronic Arts, Skymotion se base sur l’observation radar pour établir ses prévisions après avoir procédé à une géolocalisation. Le résultat est très précis, et fiable aux dires de ses utilisateurs.

La start-up a été rachetée par le géant américain AccuWeather en novembre dernier pour un montant non communiqué. Un virage dans leur stratégie qui satisfait les fondateurs de l’application: «En quelques années, ont est passé d’une technologie de garage à des dizaines et centaines de millions d’utilisateurs», prédit Maxime Julien, ce Français ancien d’HEC, sur le site canadien Canoe.

Le rachat de Skymotion par AccuWeather devrait lui permettre de s’étendre dans le monde. Fonctionnant maintenant en Europe, l’application vise désormais l’Asie.

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

[Bon App’] SkyMotion, la seule application météo basée sur l’observation radar
Loi Avia, Twitter : La régulation des plateformes numériques au cœur des débats
Navigation: des drones au cœur du nouveau système anti-mines franco-britannique
[Webinar] Les 6 clefs pour optimiser sa gestion de contenu en entreprise
Après son accrochage avec Twitter, Trump veut limiter la protection dont bénéficient les réseaux sociaux
Innovation frugale : comment mieux innover avec moins de ressources
Tesla autorise Elon Musk à réclamer près de 775 millions de dollars pour sa première paie
Copy link