ActualitéMarketing & CommunicationServices

[Bon app’] Uplike, réseau social « ultra-visuel » de partage de contenus

Chaque jour à 13h, Frenchweb, en partenariat avec Stardust, spécialiste du test d’applications mobiles, vous présente une application mobile. Soumettez-nous aussi la vôtre !

Fondateurs : FreshPlanet Inc

URL : Gratuite sur l’Appstore, Google Play et Windows Phone

uplike2    uplike

Uplike est une application française de partage et de gestion de favoris web et de contenus. Déjà utilisée dans plusieurs pays, elle permet de sauvegarder et retrouver en un instant tout ce que l’on aime, où que l’on soit : photos, lieux, magasins, vêtements, restaurants, sites web, vidéos, etc. L’application se veut simple et intuitive pour « bookmarker » rapidement et efficacement.

« Un Twitter ultra-visuel »

A savoir si elle souffre de la comparaison, Emmanuel Françoise, le fondateur, précise à Frenchweb qu’elle se différencie car « Uplike est très sociale, très visuelle, alors qu’Evernote est avant tout personnel et se limite souvent à la prise de notes. Enfin, elle se base sur du partage de contenus créés par les utilisateurs eux-mêmes, le plus souvent avec leurs appareils photo, là où Pinterest ne fait qu’épingler du contenu déjà existant ailleurs ».

Lorsqu’une adresse URL est sauvergardée, l’ensemble du site, tel qu’il apparaît sur le navigateur de l’internaute, est capturé là où d’autres réseaux sociaux comme Facebook ne sélectionnent qu’une seule image. « Nous préférons nous considérer comme un Twitter visuel » estime M. Françoise.

Des négociations avec iTunes et Google

L’entreprise a déjà levé 400 000 euros en janvier auprès de proches. Elle en a profité pour accroître son développement, notamment à l’international. Si les Etats-Unis sont déjà son premier marché, c’est au Brésil qu’Uplike connaît actuellement sa plus forte croissance. La barre des 100 000 téléchargements a d’ailleurs été atteinte cette semaine.

En terme de monétisation, elle ne souhaite pas que la publicité appauvrisse l’expérience utilisateur. Elle parie donc sur des annonces enrichies dans le flux de contenus des membres, toujours dans l’optique de soigner son image de réseau visuel. « Nous comptons déjà des annonceurs très institutionnels comme Amazon ou Peugeot, avec des publicités vidéos fortes ». Elle compte également développer d’autres services comme le téléchargement de musique via iTunes et Google Play Store, directement depuis son application. « Nous avons engagé les négociations » ajoute le fondateur. Pour faire le plein de forces face à aux deux mastodontes, la startup compte sur une nouvelle levée de fonds en 2014.

[toggle_item title = »Vous recrutez? »] Pour publier une offre d’emploi, cliquez ici

pour publier une offre de stage, cliquez ici[/toggle_item]

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

[Bon app’] Uplike, réseau social « ultra-visuel » de partage de contenus
SoLocal: un accord de refinancement lui permet de « sécuriser l’apport de 117 millions d’euros »
Esport: 10 ans après le phénomène League of Legends, Riot Games lance un nouveau jeu
FinTech: après le scandale Wirecard quelles sont les « leçons à tirer au niveau européen »?
Inde: Intel investit 253,5 millions de dollars dans Jio Platforms
Numérique : une amélioration de l’expérience client demandée par les consommateurs
AssurTech: Lemonade fait une entrée remarquée à Wall Street
Copy link