Actualité

[Bon App’] Zoomdle, l’application pour flasher et shopper vos coups de coeur dans la presse

L’application a un concept proche de Selectionnist, une start-up qui s’est récemment lancée

Origine : France

Editeur : Zoomdle

Date de création : 2014

Disponibilité : Gratuit sur App Store et sur Google Play

screen2screen Awesome Note 1

FrenchWeb : A quel besoin répond votre application ?

Axel Canus, Directeur Général : Près de la moitié de la population française achète en ligne soit 32 millions de cyber-acheteurs en France et le M commerce connaît une croissance explosive : de 5,9 milliards d’euros en 2013 à 13,4 milliards prévus en 2015, soit 127% de croissance.

Aujourd’hui, les lectrices de magazines cherchent un accès facilité aux produits qu’elles repèrent et sont souvent déçues par le processus fastidieux qui en résulte : aller sur internet, rechercher le produit, ne pas trouver sa taille, etc.

L’idée de Zoomdle est de repenser l’achat en proposant une expérience rassurante et différenciante avec un service haut de gamme : une fois flashé, le produit s’affiche sur le mobile shop Zoomdle, où la lectrice l’achète en 4 clics et le reçoit dans une jolie boîte chez elle en 48h.

Comment vous est venue l’idée ?

Zoomdle a été créé en janvier 2014 sur l’initiative de Philippe Journo, PDG et fondateur de La Compagnie de Phalsbourg qui possède une vision avant gardiste du commerce et de l’expérience shopping.

L’été dernier, sa femme convoitait dans la presse féminine un sac à main au moment même où il achetait de la musique sur Shazam; l’idée lui est alors venue de créer un « Shazam de la presse » pour faciliter les processus d’achats et mieux convertir l’audience des lectrices.

Comment comptez-vous la faire connaître?

Nous avons développé de véritables partenariats avec des groupes de Presse à l’instar du groupe Mondadori; ils représentent pour nous un enjeu clé de notre communication car ils touchent directement notre coeur de cible : les lectrices, fans de mode et connectées.

Nous avons également eu recours au service d’une community manager, toujours dans l’idée de développer avec nos utilisateurs une relation directe et qualitative.

Quels sont vos objectifs ?

Nous sommes actuellement en négociations avec d’autres groupes de presse pour étendre la sphère d’influence sur notre cible et nous envisageons à terme d’implanter dans les usages le magazine « shoppable » tout types de produits confondus en ouvrant nos rubriques au monde de la décoration, de la beauté et de la mode masculine.

Comment imaginez-vous monétiser le service ?

Nous négocions des partenariats pour acheter auprès des marques des stocks en gros que nous revendons sur notre plateforme. L’idée étant de gérer tout en interne pour se dissocier des contraintes liées aux intermédiaires et de maintenir une relation 100% qualitative où nous gardons la main mise de l’achat à la livraison.

Comment vous positionnez vous par rapport à la concurrence, notamment Selectionnist ?

Nous nous distinguons de Selectionnist par deux critères : tout d’abord nous réalisons de véritables partenariats éditoriaux avec les magazines qui construisent une rubrique 100% dédiée à l’application dans leur magazine, mais également par la technologie utilisée qui repose sur une reconnaissance visuelle ultra pointue qui permet de reconnaître exactement l’article pris en photo dans les pages mode des supports partenaires.

 

Chaque jour à 13h, Frenchweb, en partenariat avec Stardust, spécialiste du test d’applications mobiles, vous présente une application mobile. Soumettez vous aussi la vôtre.

Tags

Gwenn Maëlle Savin

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
[Bon App’] Zoomdle, l’application pour flasher et shopper vos coups de coeur dans la presse
IA: une startup lyonnaise dévoile un portique repérant les défauts des voitures en quelques secondes
Comment repenser les ressources humaines avec la relance et le numérique?
EdTech: Byju’s lève 300 millions de dollars auprès de BlackRock, Sands Capital et Alkeon Capital
Comment générer des recommandations sur Internet pour trouver de nouveaux clients?
Comet Meetings réalise un tour de table de 30 millions d’euros mené par la BPI et Pierre Kosciusko-Morizet
DECODE Retail: 3 conférences organisées avec Odile Roujol et Laurence Faguer
Copy link