ActualitéEtudes

Buzzmonitoring et e-reputation: 10 erreurs à ne pas commettre

Le think tank HUB Institute, co-fondé par Emmanuel Vivier, vient de publier une présentation sur le buzzmonitoring, et les erreurs à éviter en matière d’e-réputation.

On y apprend tout d’abord que les crises de communication sur les réseaux sociaux sont de plus en plus nombreuses ces dernières années : le web 2.0 entraîne dans son sillage une exigence d’ «hyper-transparence» de la part des consommateurs, et une prise de parole accentuée de ceux-ci, qui utilisent les mêmes outils de communication que les entreprises.

Dans ce contexte, première erreur à ne pas commettre : considérer que les médias sociaux sont un outil simple. Le «buzzmonitoring», ou l’art de surveiller les conversations, nécessite la maîtrise de nombreux paramètres: participants, sujets, polarité, intensité, fréquence, etc. D’autant que les plateformes d’expression des consommateurs sont de plus en plus nombreuses, de même que les solutions d’e-réputation mises au point par des entreprises dédiées.

Autre manquement à éviter : se contenter de réagir au «bad buzz», sans prendre le temps d’élaborer à l’avance un plan de crise. Pour prévenir la crise, outre une préparation en amont,  il faut aussi sensibiliser ses employés à la problématique de l’e-réputation, afin de minimiser les risques de dérapage.

Face au règne de la diffusion instantanée de l’information, il convient de réagir le plus rapidement possible aux crises sur les médias sociaux ; enfin, s’entourer d’influenceurs peut permettre aux entreprises d’optimiser leur réputation en ligne et de mieux amortir les bad buzz.

Autres conseils et best practises dans la présentation Slideshare ci-dessous:

Crédit photo: Shutterstock, des millions de photos, illustrations, vecteurs et vidéos

Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

2 thoughts on “Buzzmonitoring et e-reputation: 10 erreurs à ne pas commettre”

  1. C’est vrai que
    l’e-reputation ça peut poser problème, mais en soi si elle est bonne tu peux
    l’utiliser sur des sites comme leboncoin ou couchsurfing. Moi par exemple
    j’utilise mes commentaires partout parce qu’il existe des sites qui
    permettent de mettre en avant la réputation acquise sur Internet pour prouver
    sa crédibilité et son honnêteté grâce à mon profil fidbacks (
    http://www.fidbacks.com ) qui permet ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This