ActualitéAsieBusinessDivertissementJeux VideoMarketing & CommunicationMedia

ByteDance (TikTok) bientôt rentable ?

Après plusieurs années de concentration sur la croissance, le Chinois ByteDance, la plus grande licorne du monde avec une valorisation à près de 78 milliards de dollars fin 2018, pourrait être rentable au second semestre 2019, selon Reuters. La maison-mère de l’application de vidéo sociale TikTok (connue en Chine sous le nom de Douyin), aurait déjà enregistré un profit sur le mois de juin. Sur le premier semestre complet, le géant chinois du numérique (1,5 milliard d’utilisateurs actifs mensuels et 700 utilisateurs actifs quotidiens) aurait enregistré un chiffre d’affaires de 50 à 60 milliards de yuan (entre 7 et 8,4 milliards de dollars), soit mieux que prévu.

La startup pékinoise fondée en 2012 aurait également revu ses prévisions à la hausse pour l’année 2019 et s’attend à enregistrer un chiffre d’affaires de 120 milliards de yuan (environ 16,8 milliards de dollars), contre un objectif initial de 100 milliards de yuan (14 milliards de dollars). Soit plus du double de son chiffre d’affaires 2018, qui s’affichait à près de 7,2 milliards de dollars. La grande majorité de ses revenus proviendrait de Chine.

TikTok, moteur de croissance

ByteDance récolte les fruits d’une stratégie agressive de diversification dans le numérique qui lui a permis de se poser en tant que rival crédible de Tencent ou Baidu en Chine. Fondé en 2012, ByteDance avait initialement développé une plateforme de contenu basée sur l’intelligence artificielle baptisée Jinri Toutiao, agrégateur de contenu mobile (concurrencé aujourd’hui par Qutoutiao, soutenu par Alibaba et Tencent). La société avait ensuite sorti d’autres produits tels que Topbuzz, BuzzVideo, Vigo Video ou Xigua Video. Elle détient aussi l’application sociale indienne Helo (50 millions d’utilisateurs).

Mais ByteDance a surtout connu un développement significatif avec le succès fulgurant de TikTok, à la suite de sa fusion avec l’application Musical.ly, rachetée par l’entreprise chinoise en 2017 pour au moins 800 millions de dollars. TikTok (500 millions d’utilisateurs mensuels actifs aujourd’hui) rivalise notamment sur le créneau des plateformes sociales avec l’application Kuaishou, soutenue par Tencent. ByteDance a également renforcé en 2017 son offre avec le rachat de News Republic, agrégateur d’informations jusque-là détenu par le spécialiste du numérique chinois Cheetah Mobile, pour 86,6 millions de dollars.

Le défi de la « super-app » parfaite

Tout comme Tencent et son application WeChat, mais aussi Alibaba ou Meituan-Dianping, ByteDance cherche à s’imposer auprès des consommateurs chinois sur le terrain de la « super-app » parfaite. Celle-ci mêlerait vidéo, plateforme social media, agrégation d’informations, paiements électroniques, marketplace, livraison de repas, mais aussi gaming mobile. Tencent et WeChat ont déjà une longueur d’avance. Le groupe chinois a développé une variété de « mini-programmes » de jeux vidéo au sein de WeChat. Mais plus tôt cette année, ByteDance a dévoilé son premier jeu in-app, appelé Music Jumping Ball, au sein de son application vidéo. Celle-ci permet également à des développeurs tierces de distribuer des jeux.

Au mois de mars, ByteDance s’est positionné plus profondément sur le jeu vidéo en rachetant le développeur de jeux vidéo mobile Mokun Technology, basé à Shanghai. Le rachat avait été effectué via la filiale de ByteDance Zhaoxi Guangnian Technology.

Bientôt une application de musique en streaming ?

Au premier semestre, l’entreprise a aussi intensifié son activité publicitaire en lançant, via TikTok, un nouveau format publicitaire premium sur WeChat appelé TopView. Il permet aux annonceurs de déployer des publicités en splash screen – soit la toute première fenêtre affichée par l’application – qui continuent après les trois secondes par défaut. Les publicités TopView continueront ainsi à jouer après ces trois secondes jusqu’à ce que l’utilisateur touche l’écran. Un lancement qui suggère toutefois que TikTok commence à intensifier cette activité au détriment de l’expérience utilisateur.

Au mois d’avril, ByteDance a aussi lancé l’outil de travail collaboratif Lark, empiétant sur le terrain de Slack. Le mois dernier, ByteDance a lancé un moteur de recherche au sein de Jinri Toutiao, intensifiant la rivalité avec Baidu. En août, l’entreprise a racheté l’encyclopédie en ligne Baike.com, enrichissant ainsi encore plus son offre de contenus. Enfin, l’entreprise pourrait prochainement lancer une nouvelle application de musique en streaming, se plaçant ainsi cette fois face à Spotify et Apple Music.

Tags

Patrick Randall

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA. Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media
TikTok/Bytedance
ByteDance (TikTok) bientôt rentable ?
La startup Ibat se positionne sur la transformation digitale du BTP avec une levée de 2,4 millions d’euros
La startup e-sport Nicecactus lève 5 millions d’euros pour lancer un programme de sponsoring
300 millions de dollars de pertes pour la startup Lime en 2019
La startup JobyPepper lève 1,5 million d’euros pour sa plateforme de missions à courte durée
Just Eat
Just Eat face à une offre d’achat hostile du fonds Prosus
Google
Droit voisin: pourquoi Google et la presse française s’affrontent
Copy link