ActualitéTech

[ça y est] Aujourd’hui, on contrôle les appareils par la pensée et les ondes

Ces derniers jours, l’innovation technologique semble avoir franchi un cap. Alors que le fabricant Intel vient de créer un fonds d’investissement dédié à l’informatique des sens, plusieurs découvertes impressionnantes ont été faites, qui pourraient révolutionner le domaine des interfaces homme/machine : des chercheurs de l’université de Washington ont notamment rendu possible le contrôle à distance d’appareils électroniques grâce à de simples gestes. D’autres chercheurs américains, de l’université du Minnesota, ont quant à eux mis au point une technique permettant de télécommander un petit drone grâce à la seule activité neuronale.

Des ondes Wi-Fi qui permettent de contrôler un appareil à distance

La détection des mouvements n’est pas une technologie nouvelle. On connaît déjà la console Wii, du fabricant Nitendo, capable de détecter la position, l’orientation et les mouvements de la manette, pour une expérience de jeu plus réaliste.

Mais la technologie WiSee, mise au point par des ingénieurs de l’Université de Washington, propose une innovation supplémentaire : la détection des mouvements n’a plus besoin d’un appareil tiers pour fonctionner (comme la manette de la Wii), car elle est assurée par la présence d’ondes Wi-Fi. WiSee se fonde sur l’exploitation des interférences provoquées par le corps humain et ses mouvements à travers les ondes d’un réseau Wi-Fi. Les ingénieurs ont conçu un logiciel capable de retranscrire ces interférences, selon une méthode qui leur a permis d’enregistrer neuf gestes. Ensuite, lorsque la personne effectue ces gestes, ils sont automatiquement détectés par le logiciel, avec un taux de réussite de 94%.

Quelles applications pratiques ? Les gestes reconnus par WiSee peuvent facilement être associés à des tâches diverses : monter et baisser le son d’une télévision, activer un lecteur de musique, etc. Autre avantage : comme le réseau Wi-Fi est présent dans toutes les pièces d’une habitation, la reconnaissance gestuelle n’est pas entravée par les murs, il est donc possible de contrôler un appareil depuis une autre pièce.

Piloter un drone par la pensée : le fantasme de la télékinésie devient réalité

A l’université du Minnesota, une équipe d’étudiants en ingénierie bio-médicale a mis au point une interface homme-machine révolutionnaire, permettant de télécommander un petit drone par la simple pensée.

Le fonctionnement de cette interface se fonde sur l’activité cérébrale qui se produit lorsque nous pensons à effectuer tel ou tel mouvement. En définissant ces mouvements avec précision, les ingénieurs ont cherché à faire correspondre à chaque activité cérébrale une commande de pilotage : par exemple, lorsque la personne pense à fermer son poing droit, il fait tourner l’appareil à droite, de même pour la gauche. Pour faire monter le drone, le pilote pense à fermer ses deux poings.

Le port d’un casque relié à un ordinateur est nécessaire pour faire fonctionner ce dispositif télékinésique : lorsque le pilote pense aux mouvements cités plus haut, le casque envoie les informations à l’ordinateur, qui les traite puis envoie la commande correspondante au drone, via Wi-Fi.

Quelles applications pratiques ? Les objectifs de ces ingénieurs du Minnesota ne sont pas de rendre possible la commande de drones de combat par la pensée. Le professeur Bin He, directeur de cette recherche,  pense plutôt à l’intérêt de cette technologie pour les personnes handicapées.

Crédit photo: Shutterstock, des millions de photos, illustrations, vecteurs et vidéos

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

1 thought on “[ça y est] Aujourd’hui, on contrôle les appareils par la pensée et les ondes”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This