ActualitéBusinessRetail & eCommerce

Cdiscount devient fournisseur d’électricité

La rentrée est chargée pour Cdiscount. Alors que son chiffre d’affaires a augmenté de 18,4% au cours de ces trois derniers mois, le site e-commerce diversifie ses activités.

A partir de ce jeudi, la filiale du groupe Casino s’attaque au marché de l’électricité. Elle propose aux particuliers une offre appelée Cdiscount Energie, 15% moins chers que les prix fixés et réglementés par l’Etat. L’abonnement sans engagement est disponible via Internet. La société assure une souscription en 5 minutes pour devenir client en 5 jours. Pour mettre en place cette offre, Cdiscount s’appuie sur Greenyellow, le fournisseur d’énergie verte du groupe Casino et d’Enedis pour le suivi technique des lignes.

Les principaux concurrents comme Direct Énergie, Eni ou encore Spring Total se basent quant à eux sur des prix entre 2 et 10% moins chers. Même si l’offre de Cdiscount pourrait être l’une des moins onéreuses, la société devra faire face à des concurrents déjà bien implantés comme EDF qui fournit plus de 85% des ménages français.

A côté du lancement de cette nouvelle offre, la société a annoncé début octobre le rachat de BeezUp, un éditeur d’une solution SaaS de gestion de flux pour les sites e-commerce. L’entreprise vient aussi de lancer un site dédié aux jouets, CaptainC.fr.

Myriam Roche

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Cdiscount devient fournisseur d’électricité
Comment Facebook veut surfer sur la popularité de l’audio, entre podcasts et « salons de conversations »
Blast, un programme pour aider les startups françaises à marcher dans les pas de SpaceX
GameStop annonce le départ de son directeur général, l’action flambe en Bourse
Zoom lance un fonds de 100 millions de dollars pour les développeurs d’applications
Cryptomonnaies: alors que le marché s’envole, le Royaume-Uni travaille sur sa propre monnaie numérique
Starling Bank
La FinTech britannique Starling Bank lève 50 millions de livres auprès de Goldman Sachs