ActualitéAmérique du nordCESComEuropeHealthcareObjets connectésStartupTech

CES Las Vegas: quels gains pour les start-up françaises?

Près de 200 start-up françaises vont faire le voyage tant attendu vers le CES de Las Vegas qui se tient du 6 au 9 janvier 2016. La plupart ont été présélectionnées par le CEA, l'association américaine dès l'automne dernier. De quoi leur laisser quelques semaines pour se préparer et élaborer leur offensive. 

Quatrième et dernier volet de leur aventure américaine.

 

1er volet: La French Tech au CES: Comment les start-up françaises se sont préparées

2e volet: CES Las vegas: «A notre échelle, c’est un peu comme un voyage sur la Lune»

3e volet: CES Las Vegas: les atouts «made in France» pour séduire les Américains

 

FrenchWeb: Qu’attendez-vous du CES?

Klaxoon est une start-up basée à Rennes. Elle commercialise une plateforme dont l'ambition est de dynamiser le travail en équipe.

Klaxoon - Matthieu Beucher

Matthieu Bleucher, CEO de Klaxoon: Faire connaitre Klaxoon au plus grand nombre : des clients, des partenaires, des distributeurs, des investisseurs… être à la hauteur du potentiel de la solution ! 

 

Fondée en 2010, Biomouv est un site de coaching en ligne pour prévenir les patients qui ont des maladies chroniques.

biomouv

Sébastien Pascal, PDG de Biomouv: En allant au CES, nous poursuivons trois objectifs: initier et développer notre business aux États-Unis et à l'international; rencontrer et faire connaitre notre activité aux investisseurs américains et européens; renforcer notre notoriété en France dans notre secteur d'activité.

Fabulasys développe MOTIO, un système permettant un suivi de la qualité de vie à distance.

fabulasys-fondateurs
Mehdi Cheraitia, CTO et Alexandre Antiphon, CEO.

Alexandre Antiphon, cofondateur et président de Fabulasys: Nous avons les mêmes attentes que pour de nombreuses starts-up, rencontrer des investisseurs et des partenaires américains et bien entendu, chercher de la visibilité auprès des journalistes venus du monde entier. 

Le CES est une étape clé pour faciliter l’internationalisation d’une start up. Nous visons très clairement la France et l’Europe mais également les USA et le marché asiatique. 

Emersya est une start-up basée à Montpellier qui développe des solutions d'e-marketing.

Emersya

Aurélien Vaysset, cofondateur et PDG: Le CES est la plus grande vitrine de l'innovation au monde. Nos attentes sont donc à la hauteur de l'évènement. Nous appréhendons notre participation selon deux axes principaux :
D'une part, acquérir de la notoriété auprès d'un public ayant un intérêt direct ou indirect à utiliser nos solutions : Marques de produits innovants, techniques ou design, sites de e-commerce, agences digitales. D'autre part, trouver de nouveaux clients et partenaires auprès de sociétés et start-ups présentes sur place.

En effet, nous travaillons actuellement avec plusieurs grandes marques «américaines» mais nous souhaitons accentuer notre présence sur ce territoire qui reste une référence et un passage obligatoire si nous voulons mener à bien notre stratégie internationale.

 

[tabs] [tab title= »Frenchweb Day IoT »]

En ce moment profitez du tarif Early Bird 

Pour participer à l'événement, cliquez ici.

Pour voir la page dédiée à l'événement, cliquez ici.

Cet événement est gratuit pour les membres du club Frenchweb.

[/tab][/tabs]

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

1 thought on “CES Las Vegas: quels gains pour les start-up françaises?”

  1. 300 Innovation Awards ont été distribués généreusement pour que chaque exposant puisse déclarer qu’il a remporté LE CES Innovation Awards… Les américains ont réinventé pour l’occasion un Super Concours Lépine où tout le monde peut repartir avec son affichette CES 2016 Innovation Awards honoree, avec la complicité des journalistes des médias du monde entier présents. A partir de lundi, retour à la vraie vie d’entrepreneurs…et là j’ai peur que ces 300 awards ne se transforment en médailles en chocolat… Comme me le disait un ancien Manager, Bien Faire et le Faire Savoir mais surtout ne jamais oublier la première partie « Bien Faire ». Et là entre le prototype récompensé et la production de masse du produit fini, il y a comme disent les américains, un Gap et je rajouterai il est énorme…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This