ActualitéStartup

Chamboredon: «Les entrepreneurs en activité ne sont pas forcément les meilleurs board member»

Comment bien s’entourer lorsque l’on en est à l’étape du conseil d’administration? Ou trouver les bons investisseurs? A quelle fréquence se réunir? Des éléments de réponse avec Jean-David Chamboredon (ISAI) et Celine Lazorthes (Leetchi).

Jean-David commence sa carrière chez Cap Gemini où il passe 13 ans et fonde le Cap Gemini Telemedia Lab dans la Silicon Valley en 1997. Il rejoint le monde du Capital Investissement en 1999, d’abord chez Europatweb comme CTO, puis Viventures comme Partner. S’en suivent 6 années chez 3i Group Plc en tant que Partner Français de l’activité Venture et TMT.

Son «track record» inclut SeLoger.com (IPO Euronext), Screentonic (acquis par Microsoft), Okyz (acquis par Adobe), Highdeal (acquis par SAP), Netonomy (acquis par Comverse), Priceminister (acquis par Rakuten), Fastbooking, Twenga, BlaBlaCar…

Céline Lazorthes, diplômée de l’école d’ingénieur EPITA, de l’Institut de l’Internet et du Multimédia et d’HEC Paris, s’est lancée dans l’entrepreneuriat en créant Leetchi, une cagnotte en ligne. Aujourd’hui leader sur son marché, l’entreprise de Céline Lazorthes est en bonne santé et sa fondatrice revient sur son expérience, notamment au niveau des boards d’accompagnement et de décision.

La session complète à découvrir ci-dessous :

[Conférence enregistrée le 26 mars 2015]

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Chamboredon: «Les entrepreneurs en activité ne sont pas forcément les meilleurs board member»
La FinTech britannique TransferWise prévoit d’entrer en Bourse sans lever de fonds
La startup française Hopium dévoile son prototype de berline à hydrogène
uber
Pourquoi une plainte visant Uber a été déposée devant la Cnil?
Microsoft
Le PDG de Microsoft Satya Nadella renforce son pouvoir sur le groupe
Spotify lance Greenroom, un concurrent direct de Clubhouse
DEE Tech un SPAC Tech de 150 millions d’euros fondé par des entrepreneurs français