ActualitéStartup

Chamboredon: «Les entrepreneurs en activité ne sont pas forcément les meilleurs board member»

Comment bien s’entourer lorsque l’on en est à l’étape du conseil d’administration? Ou trouver les bons investisseurs? A quelle fréquence se réunir? Des éléments de réponse avec Jean-David Chamboredon (ISAI) et Celine Lazorthes (Leetchi).

Jean-David commence sa carrière chez Cap Gemini où il passe 13 ans et fonde le Cap Gemini Telemedia Lab dans la Silicon Valley en 1997. Il rejoint le monde du Capital Investissement en 1999, d’abord chez Europatweb comme CTO, puis Viventures comme Partner. S’en suivent 6 années chez 3i Group Plc en tant que Partner Français de l’activité Venture et TMT.

Son «track record» inclut SeLoger.com (IPO Euronext), Screentonic (acquis par Microsoft), Okyz (acquis par Adobe), Highdeal (acquis par SAP), Netonomy (acquis par Comverse), Priceminister (acquis par Rakuten), Fastbooking, Twenga, BlaBlaCar…

Céline Lazorthes, diplômée de l’école d’ingénieur EPITA, de l’Institut de l’Internet et du Multimédia et d’HEC Paris, s’est lancée dans l’entrepreneuriat en créant Leetchi, une cagnotte en ligne. Aujourd’hui leader sur son marché, l’entreprise de Céline Lazorthes est en bonne santé et sa fondatrice revient sur son expérience, notamment au niveau des boards d’accompagnement et de décision.

La session complète à découvrir ci-dessous :

[Conférence enregistrée le 26 mars 2015]

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Chamboredon: «Les entrepreneurs en activité ne sont pas forcément les meilleurs board member»
Gaming : Piepacker lève 12 millions de dollars auprès de Lego
Startups: Station F lance un programme pour les grands débutants en entrepreneuriat
Droits voisins: Facebook va rémunérer une partie de la presse française
PayPal
PayPal envisage de racheter Pinterest, l’action s’envole
[Appel à candidatures] Start Innovation Business Awards CIC : appel à projets jusqu’au 31 octobre
Atos: après une véritable série noire, le géant informatique français change de patron