Business

Chiffres du poker en ligne: le coup de gueule du patron de Chili Gaming

Alexandre Dreyfus dirige depuis 2006 à Malte, Chili Gaming, une société qui emploie 40 personnes de 13 nationalités différentes et propose en 7 langues des sites de jeux en ligne: poker, paris, casino… Chili Gaming édite notamment Chilipoker.com, Chilibet.com et Chilicasino.com.

Sur son blog, Alexandre Dreyfus a poussé récemment un coup de gueule contres les chiffres publiés dans certaines études et rapports récents sur l’industrie du poker en France. Il dénonce les évaluations sur le nombre d’amateurs français qui continueraient à jouer sur des sites étrangers, « illégaux », et les CA du secteur avancés par les études.

Il s’en prend notamment à l’étude réalisée par Francis Merlin, Délégué Général du Monaco iGaming Exchange qui évalue le chiffre d’affaires du marché du poker en ligne à 573 M€ et évoque le chiffre de « 200 000 joueurs de poker insatisfaits de l’offre française (qui) se rabattent sur les sites illégaux ». Pour rappel, ils étaient estimés à 600 000 avant l’ouverture de juin 2010.

Entretien avec Alexandre Dreyfus

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. « Il dénonce les évaluations sur le nombre d’amateurs français qui continueraient à jouer sur des sites étrangers, “illégaux”, et les CA du secteur avancés par les études. »

    => Il faut savoir qu’une entreprise qui est basée à Malte est implantée en général pour une bonne raison : la fiscalité !
    Sacré donneur de leçons celui là !

Bouton retour en haut de la page
Chiffres du poker en ligne: le coup de gueule du patron de Chili Gaming
Le rachat de Meilleurtaux par Silver Lake valide les axes de développement de la FinTech
Deepsense
Reconnaissance faciale: le Français Deepsense récolte 3 millions d’euros auprès de SEAF
L’Espagne mise 600 millions d’euros dans l’IA pour son plan de relance économique
Voi
Trottinettes électriques: face à Tier Mobility, Voi lève 160 millions de dollars auprès de Raine
Amazon
Amazon et Blackberry avancent leurs pions dans les voitures connectées
libra
Cryptomonnaie: l’association Libra se renomme Diem pour se distancier du projet initial