ActualitéInvestissementsTech

Cisco va investir 100 millions de dollars dans les objets connectés

L’entreprise a connu une baisse de son activité au second trimestre.

ciscoLe géant informatique Cisco vient de publier ses résultats financiers avec une baisse de 7% de son chiffre d’affaires, à 11,2 milliards de dollars pour le second semestre de son exercice – qui s’est terminé fin janvier – contre 12,1 milliards un an plus tôt sur la même période, soit une baisse de 8%. Son résultat net trimestriel s’établit à 1,4 milliard de dollars, contre 3,1 milliards l’an passé. « Nos finances sont solides et notre stratégie est solide.  » a voulu rassurer John Chambers, le PDG.

Face à ce recul d’activité, le groupe a annoncé son intention d’investir 100 millions de dollars dans l’ « Internet des objets » pour se redresser, évoquant une étude selon laquelle ce marché pourrait générer 4 600 milliards de dollars de valeur au cours de la prochaine décennie dans le seul secteur public. L’Américain procédera essentiellement à des opérations de croissance externe qui consisteront à des prises de participation dans des entreprises en phase de démarrage.

« Les principales transitions sur le marché sont en networking centric et, alors que l’Internet des objets devient plus important pour les entreprises, les villes et les pays, Cisco est particulièrement bien placé pour aider ses clients à résoudre leurs plus grands problèmes » a expliqué M. Chambers.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

4 commentaires

Bouton retour en haut de la page
Cisco va investir 100 millions de dollars dans les objets connectés
NSO Group: le fabricant du logiciel d’espionnage controversé Pegasus ouvre une enquête
Les données des consommateurs, nouvelle mine d’or de la grande distribution depuis l’avènement de l’e-commerce
Cajoo
Quick commerce: pourquoi la livraison rapide à domicile peine à être rentable
[Livre Blanc] Comment surfer sur la vague du sales enablement ?
Après le boom de la pandémie, DocuSign s’effondre à la Bourse de Wall Street
Le Kremlin renforce sa mainmise sur l’Internet russe avec le rachat de VKontakte par Gazprom