ActualitéStartup

Collaborative Cities, le documentaire interactif du web collaboratif

Initié par maxime Leroy, le documentaire interactif Collaborative Cities débutera à New York dès lundi pour un tour de 5 villes d’Amérique du Nord jusqu’à début octobre (Détroit, Toronto, Portland, San Francisco). Suivra, jusqu’à mi-novembre, un tour de villes européennes (Paris, Londres, Helsinki, Berlin, Barcelone, Milan, Rome).

Financé lui-même en mode collaboratif via KissKissBankBank, appuyé par Ouishare, communauté internationale de l’économie collaborative et coproduit par l’agence faberNovel, Collaborative Cities a pour projet à la fois ambitieux et passionnant de réaliser des rencontres avec des acteurs et startups de cette nouvelle économie pour dresser un portrait de cette tendance lourde de l’Internet.

La quarantaine d’interviews au total couvrira différentes thématiques : alimentation, transports, hébergement, éducation et culture, production, finance et travail. Chacune des rencontres sera suivi d’un chat vidéo en direct auquel pourront participer notamment les partenaires et investisseurs online du projet.

Partenaire média du projet, FrenchWeb vous fera vivre cette expérience tout au long du tournage. Entretien avec Maxime Leroy, créateur de Collaborative Cities. 

Un commentaire

  1. Dommage que vous ne passez pas par la Martinique,le ti punch vous aurait été offert par nos hotes.

Bouton retour en haut de la page
Collaborative Cities, le documentaire interactif du web collaboratif
[Série C] La startup belge Cowboy lève 80 millions de dollars pour accélérer la vente de ses vélos électriques connectés aux États-Unis
Redressement judiciaire pour Sigfox, à la recherche de nouveaux acquéreurs.
Que propose Google pour remplacer les cookies publicitaires?
[Série B] IA: InstaDeep lève 88 millions d’euros auprès du laboratoire allemand BioNTech
Pourquoi Starlink, le service internet par satellite d’Elon Musk, n’a plus qu’une seule station en France
Suite au soutien de Bruno Lemaire et de l’Elysée, Christel Heydemann devrait être nommée à la direction d’Orange