Blockchain / CryptoFW BusinessTV

Comment Coinplus protège les cryptomonnaies sur des supports physiques

Interview d'Yves-Laurent Kayan, CEO de Coinplus

Après avoir connu leur heure de gloire l’an passé, le bitcoin et les autres cryptomonnaies sont devenues l’une des cibles favorites des cybercriminels. Résultat, ce ne sont pas moins d’un milliard de dollars de monnaies virtuelles qui auront été dérobés en 2018. Dans ce contexte, il devient urgent de stocker ses crypto-actifs sur une clé privée pour les protéger et éviter de perdre de l’argent.

Pour sécuriser les cryptomonnaies, plusieurs solutions existent. Les plus simples consistent à stocker sa clé privée sur un portefeuille en ligne ou sur un fichier local sur son ordinateur, mais ces procédés sont bien souvent du pain béni pour les hackers. Pour déjouer les pièges tendus par les cybercriminels, des start-up françaises ont travaillé sur des supports physiques pour isoler les clés privées des menaces en ligne. C’est notamment le cas de Coinplus, qui développe des solutions de préservation et da gestion de clés privées sur des supports physiques. 

Solo Pro, un premier pas vers une multi-signature physique 

Lancée en 2014 par Yves-Laurent Kayan, la société basée à Luxembourg s’est distinguée l’an passé en proposant le Solo, un support qui se décline sous forme de Solo Bars, barres en acier ou en métaux précieux, ou Solo Cards, cartes plastiques au format carte bancaire, qui permet de créer une adresse publique servant à conserver des crypto-actifs, sans que la clé privée associée ne soit créée. En effet, cette clé, indispensable pour libérer les cryptomonnaies, reste inconnue, y compris par le créateur du Solo. 

Pour parvenir à ce résultat, deux sociétés génèrent, gravent et cachent indépendamment deux clés privées intermédiaires sur un support physique unique. Concrètement, l’échange d’informations publiques liées à ces clés privées intermédiaires permet aux deux sociétés de générer une adresse publique sans connaître la clé privée de l’autre entreprise. «Nous avons rendu matériel ce que tout le monde pense être exclusivement digital», explique Yves-Laurent Kayan, fondateur et CEO de Coinplus. Le Solo n’étant ni connecté, ni électronique, il est ainsi immunisé aux pirates à distance.

Cette année, la société a décidé de passer la vitesse supérieure en lançant le Solo Pro, un set de trois Solos fonctionnant ensemble qui permet de mettre en place une gestion plus fine des clés privées liées aux crypto-actifs. Le dispositif est composé de trois supports physiques, tous avec la même adresse publique. De cette manière, si un des supports est perdu, volé ou détruit, les crypto-actifs ne sont pas perdus puisque deux des trois supports sont nécessaires pour récupérer la clé privée et donc accéder aux monnaies virtuelles. Solo Pro offre ainsi l’opportunité de créer ses propres règles de gouvernance tout en réduisant les risques de fuite, vol ou fraude. Un gage de confiance pour les particuliers, mais surtout les entreprises, les institutions et les établissements financiers. 

Coinplus : les données clés

Fondateur : Yves-Laurent Kayan
Création : 2014
Siège social : Luxembourg
Activité : sécurisation des cryptomonnaies

Tags
Plus d'infos

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This
Fermer