BusinessFW BusinessHR TechStartupTV

Comment Goshaba veut instaurer l’égalité sur le marché de l’emploi

En France, le taux de chômage touche actuellement 9,1% de la population active. Un fléau solidement ancré dans l’Hexagone mais contre lequel se battent des entrepreneurs en utilisant les nouvelles technologies. C’est notamment le cas de Goshaba, qui a recours au big data, aux sciences cognitives et à la gamification pour accompagner les entreprises dans leur recrutement.

Fondée en 2014 par Camille Morvan, Djamil Kemal et Minh Phan, la solution de la société permet non seulement de faire gagner du temps aux recruteurs, mais en plus elle assure une évaluation du candidat plus précise afin de mettre en valeur l’ensemble de ses compétences. Derrière ce dispositif, l’idée est d’offrir à chacun une chance sur le marché de l’emploi, où le CV crée souvent des inégalités. «Nous augmentons l’employabilité des personnes qui ne savent pas se vendre», estime Camille Morvan, co-fondatrice de Goshaba, à l’occasion du sommet des Napoleons qui s’est tenu cet été à Arles du 18 au 21 juillet.

A Arles, Camille Morvan est d’ailleurs intervenue aux côtés de Paul Duan, qui a créé en 2014 l’ONG Bayes Impact avec la volonté d’utiliser les algorithmes et la science des données dans l’intérêt général et pour le bien commun. Pendant que Camille facilite le recrutement des entreprises tout en mettant en valeur les candidats, Paul et son équipe se sont associés à Pôle Emploi avec l’ambition de réduire le chômage. Dans les prochaines années, la réduction de ce fléau passera peut-être par la combinaison des combats menés par ces deux entrepreneurs. 

Tags
Plus d'infos

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This
Fermer