ActualitéBusinessTech

Comment la Nouvelle-Calédonie s’inspire de l’Estonie pour faire sa transition numérique

AFP

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

La Nouvelle-Calédonie entend prendre modèle sur l’Estonie pour organiser la transition numérique de son administration, compte tenu des performances exceptionnelles accomplies par cet ancien pays soviétique, a indiqué mardi la Chambre de commerce. «Le papier a disparu de l’administration en Estonie, on peut y créer une entreprise en quelques minutes», a vanté devant la presse Stéphane Yoteau, élu de la Chambre de commerce et d’industrie.

A l’occasion d’un salon sur le numérique, organisé du 12 au 14 septembre par le Medef, le gouvernement local et l’université, la Chambre consulaire a invité à Nouméa l’Estonienne Siret Schutting, cheville ouvrière du passage au tout-numérique de la République balte, aujourd’hui passée dans le privé. «Nous voulons partager notre savoir-faire, quelque 35 pays comme la Finlande, l’Ukraine, la Namibie ou le Japon travaillent en partenariat avec nous», a expliqué l’experte. Libéré du joug soviétique en 1991, ce pays de 1,3 million d’habitants a misé dès son indépendance sur la dématérialisation de toutes les relations de la population avec les services publics et les entreprises privées.

«On pourrait dégager 83 millions d’euros avec le tout-numérique»

En Estonie, membre de l’UE depuis 2004, l’accès à internet est un droit inscrit dans la Constitution. Plus de 90% de la population y possède une carte d’identité numérique qui rassemble, via un système de bases de données décentralisé, toutes les informations que le citoyen souhaite y entrer: permis de conduire, déclaration d’impôt, abonnement aux transports, état-civil, dossier médical, couverture sociale… «C’est un réflexe chez nous. L’usager abonde lui-même les données et il peut à tout moment savoir qui les a consultées ou autoriser ou pas leur accès», a déclaré Siret Schutting.

En Nouvelle-Calédonie, la numérisation de l’administration en est à ses balbutiements mais les autorités souhaitent l’accélérer, compte tenu des économies de temps et d’argent qu’elle entraîne. «Notre économie va dans le mur. On pourrait dégager 10 milliards CFP par an (83 millions d’euros) avec le tout-numérique. Il faut que ce soit notre ambition», a déclaré M. Yoteau.

Bouton retour en haut de la page
Comment la Nouvelle-Calédonie s’inspire de l’Estonie pour faire sa transition numérique
[DECODE Quantum] A la rencontre d’Anais Dreau, chargée de recherche CNRS en physique quantique
Dix ans après son entrée en Bourse, Facebook reste incontournable malgré l’image ternie
[Silicon Carne] Faire grandir la startup economy
[Série A] RH : Club Employés lève 7 millions d’euros auprès de MAIF Avenir
[Seed] Rodeeo lève 400 000 euros pour son app de location de véhicules
BeautyTech: le géant britannique Treatwell rachète la startup française Wavy
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media