BusinessFrenchWeb BusinessHealthcareLes émissionsStartup

Comment medGo facilite la gestion des remplaçants soignants dans les hôpitaux

Dans les établissements de santé (hôpitaux, cliniques, maisons de retraite…), plus encore qu’ailleurs, les ressources humaines sont indispensables pour assurer la continuité et la qualité des soins prodigués aux patients. Dans ce contexte, la gestion du personnel soignant est un enjeu critique pour les établissements sanitaires et médico-sociaux. Malheureusement, faute de personnel suffisant et de souplesse administrative, ces établissement sont souvent contraints de surmener leurs infirmiers et aides-soignants. «Les établissements n’ont pas encore fait leur mue digitale, qui permet pourtant de répondre à un enjeu fondamental : le bien-être et la performance du personnel soignant et administratif», note Antoine Loron, co-fondateur et CEO de medGo.

Pour remédier à cette situation, la start-up medGo a vu le jour en septembre 2016 sous l’impulsion d’Antoine Loron et d’Adrien Beata, appuyés par Christopher Rydahl. Cette jeune pousse a en effet conçu une plateforme de gestion des remplacements qui vise à faire gagner un temps considérable aux établissements de santé, mais aussi à réduire les coûts d’intérim et à fidéliser les équipes. Pour ce faire, les établissements invitent les remplaçants à rejoindre leur réseau sur la plateforme, de manière à les contacter plus rapidement et plus facilement en cas de besoin.

Plus de 10 000 remplaçants et 100 établissements sur la plateforme 

Concrètement, le dispositif repose sur un système conversationnel intelligent par SMS. De cette manière, la plateforme permet à chaque établissement de diffuser un besoin en 30 secondes auprès de son réseau de remplaçants disponibles. Dès qu’ils sont alertés, ces derniers peuvent répondre à la demande immédiatement sur leur smartphone. A ce jour, medGo rassemble plus de 10 000 remplaçants sur la plateforme, qui est utilisée par plus de 100 établissements. Si chaque établissement dispose de son propre réseau de remplaçants, chacun peut aussi choisir de mutualiser ses ressources pour éviter une éventuelle pénurie de soignants.

Incubée au sein de Station F, l’immense campus parisien de start-up, medGo a levé 1 million d’euros en novembre dernier pour accélérer son développement. Cela passera notamment par un renforcement des effectifs de la société, qui compte passer de 11 à 20 collaborateurs d’ici fin 2018. Si l’année en cours sera dédiée au développement dans l’Hexagone, la start-up envisage de s’étendre à l’international dès l’année prochaine. Dans ce sens, un deuxième tour de table est attendu à l’horizon mi-2019.

medGo : les données clés

Fondateurs : Antoine Loron, Adrien Beata et Christopher Rydahl
Création : 2016
Siège social : Paris
Activité : plateforme de gestion des remplacements pour les établissements de santé
Effectifs : 11

Bouton retour en haut de la page
Comment medGo facilite la gestion des remplaçants soignants dans les hôpitaux
ManoMano, miroir de l’ascension de la French Tech
Jeux vidéo: à l’ère du mobile et du jeu en ligne, comment Microsoft veut conquérir les plus jeunes?
Face à Canva, Vistaprint réalise deux acquisitions et change de nom
Tilak Healthcare lève 7 millions d’euros pour mettre les jeux vidéo au service de la santé visuelle
Self-stockage: YouStock lève 3,7 millions d’euros auprès d’Amavi Capital
Intel s’allie à la startup française SiPearl pour développer le supercalculateur européen