Frenchweb recrute un chef de projet editorial et un responsable partenariats
/ InsidersActualitéBusinessTech

[CONFIDENTIEL] Bitcoin et Tether, Tencent vs. Facebook, Definvest, Skype, 10 ans de Kindle…

#Cryptominute: la capitalisation du bitcoin dépasse celle de Mc Donald’s

Le prix du bitcoin a chuté de près de 6% cette nuit, après l’annonce de l’attaque subie par Tether, au cours de laquelle l’équivalent de 30 millions de dollars auraient été dérobés. Tether est un opérateur de cryptomonnaie de Hong Kong, dont le token nommé USDT aurait la particularité, selon les dires de l’entreprise, d’être garantie par une réserve en monnaie fiduciaire (Dollar US) au taux de 1:1.

Evolution du cours du bitcoin 21 novembre 2017. Crédit : qz.com

Selon la communication officielle, les développeurs de Tether auraient cependant réussi à mettre à jour Omni Core, le logiciel qui supporte ces transactions pour blacklister l’adresse qui détient les fonds et ont marqué les tokens concernés pour éviter qu’ils ne soient convertis en dollars.

Tether fait l’objet de nombreux soupçons et controverses, notamment sur des conditions générales douteuses, la réalité de sa réserve, des audits inaccessibles et sa proximité nébuleuse avec la plateforme d’échange Bitfinex (qui avait déjà été hacké de 119.756 bitcoins – valant alors 72 millions de dollars mais évalués à plus de 950 millions de dollars aujourd’hui). Selon TechCrunch, certains acteurs du marché penseraient même que l’attaque malveillante ne serait en fait qu’un coup monté. La capitalisation de Tether s’éleverait à 673 millions de dollars, et serait la vingtième cryptomonnaie la plus prisée, selon Coinmarketcap.com.

Malgré ce coup de mou, la marche du bitcoin a repris de plus belle, dépassant un nouveau record à plus de 8 300 dollars. La capitalisation du bitcoin dépasse désormais celle de Mc Donald’s, aux alentours de 138 milliards de dollars.

#Bourse: après le cap des 500 milliards de dollars, Tencent dépasse Facebook en Bourse

Tencent n’en finit plus de battre des records. Après avoir intégré le club très fermé des entreprises ayant atteint la barre des 500 milliards de dollars, le géant chinois a enchaîné en se payant le scalp de Facebook sur le marché boursier. Après clôture du marché ce mardi 21 novembre, la capitalisation boursière de Tencent atteignait ainsi l’équivalent de 523 milliards de dollars américains, permettant au géant chinois de devancer Facebook et ses 519 milliards de dollars. En dépassant la firme de Mark Zuckerberg, Tencent s’offre même le luxe d’intégrer le club des cinq plus grosses capitalisations boursières de la planète, derrière les Américains Apple, Alphabet, Microsoft et Amazon.

Ce jalon historique intervient une semaine après la communication des résultats spectaculaires de Tencent pour son troisième trimestre 2017, avec un bénéfice en hausse de 69% sur la période, à 2,72 milliards de dollars, pour un chiffre d’affaires de 9,825 millions de dollars en hausse de 61%.

Tencent est l’éditeur de la super-messagerie WeChat, avec jeux, services, divertissements et moyens de paiement intégrés, aux 980 millions d’utilisateurs actifs par mois. Son offre de jeux est particulièrement lucrative – en particulier Honor of Kings qui compte 50 millions de fidèles, Clash of Clans et League of Legends – et aurait rapporté cinq milliards de dollars sur le trimestre. Tencent s’est aussi diversifié en investissant dans différentes sociétés comme Tesla, Snap, ou des pépites indiennes comme Flipkart, Ola, Hike, Practo…

Le géant du e-commerce Alibaba est la deuxième capitalisation asiatique, à 483 milliards de dollars.

#Definvest: 50 (petits) millions pour protéger les pépites Tech de la défense nationale

Le ministère des Armées et Bpifrance ont lancé Definvest, un fonds d’investissement doté initialement de 50 millions d’euros, pour soutenir le développement des PME stratégiques pour la défense.

Comme le constate le communiqué de presse, « De nombreuses start-ups et PME françaises innovantes ont le potentiel pour développer des technologies de rupture très prometteuses en termes d’applications militaires. Pour ces entreprises l’enjeu du financement est crucial. » Il s’agit donc de « prendre des participations au capital des pépites technologiques du secteur, aux côtés d’investisseurs financiers et industriels. L’objectif est de permettre à ces entreprises de se développer en toute autonomie grâce à l’augmentation de leurs fonds propres. » Et éviter qu’elles ne tombent aux mains de capitaux étrangers.

La Bpifrance et la Direction générale de l’armement travaillent d’ores et déjà avec des entreprises candidates pour sélectionner des dossiers en vue des premiers investissements début 2018. L’industrie de défense française comprend une dizaine de grands groupes et 4 000 petites et moyennes entreprises, et emploie 200 000 personnes.

On espère toutefois qu’au regard des enjeux sur « la souveraineté du système de défense française », ce véhicule de financement saura à terme trouver des moyens plus conséquents pour accomplir sa mission.

#FritureSurLaLigne: Skype aux abonnés absents sur les appstores en Chine

Les rapports entre les plateformes de communication et les autorités chinoises ne s’arrangent pas. Dernier épisode en date, Skype n’est désormais plus disponible sur l’App Store en Chine. La suppression de l’application fait suite à une requête du gouvernement chinois. «Nous avons été informés par le ministère de la Sécurité publique qu’un certain nombre d’applications de VoIP ne respectaient pas la législation locale. Par conséquent, ces applications ont été retirées de l’App Store en Chine», a indiqué un porte-parole d’Apple au New York Times.

Plus tôt cet automne, les messageries en ligne s’étaient déjà heurtées à la censure de Pékin. En marge de l’ouverture du congrès du Parti communiste chinois en octobre, les utilisateurs de WhatsApp ne pouvaient plus envoyer ou recevoir des messages sur l’application, tandis que des utilisateurs de WeChat n’étaient plus en mesure de pouvoir changer leur image de profil.

La liste des applications bloquées ou censurées par le gouvernement chinois se limite pas à Skype, WhatsApp et WeChat. Loin de là… Gmail, Facebook, Snapchat, Twitter, Telegram ou encore Line ont suscité une forte défiance (doux euphémisme) auprès des autorités chinoises. Ces dernières n’apprécient pas que ces applications comportent pour la plupart d’entre elles des options de cryptage qui rendent les messages plus difficiles à surveiller pour le gouvernement. Pour la liberté d’expression, on repassera.

#Anniversaire: 10 ans de Kindle

Dans un post Instagram, Jeff Bezos a publié la photo de deux liseuses: la première date d’une dizaine d’année et la toute dernière, Kindle Oasis sortie le 11 octobre 2017. Un avant/après qui montre l’évolution du produit.

Le prix lui aussi a bien évolué. La première Kindle a été évaluée à 400 dollars par le site Cnet contre 249,99 dollars aujourd’hui. Depuis, Amazon a vendu des «dizaines de millions» de ses liseuses, selon un mail reçu par CNBC Make It d’un représentant d’Amazon.

L’annonce de cet anniversaire a suscité des souvenirs nostalgiques. Certains se sont exprimés sur Twitter, comme cette personne qui a gardé précieusement la première Kindle:

«J’ai toujours ma Kindle originale positionnée sur ma bibliothèque. Je porte ma Kindle Oasis partout et je l’aime autant que j’ai fait mes premiers 10 ans.»

Même si de nouveaux acteurs comme Apple avec l’iPad sont depuis arrivés sur le marché, Kindle d’Amazon reste un produit phare. «Amazon a enregistré une croissance annuelle phénoménale de 99,4% de ses livraisons de tablettes pour 2016», selon une étude réalisée par la société TrendForce.

For the 10th anniversary of Kindle, Jeff Bezos posted ‘before’ and ‘after’ photos on Instagram

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce contenu pourrait vous intéresser:

Close
Share This