A la uneAsieChineHong Kong

Conseils d’entrepreneurs chinois aux Français pour s’internationaliser

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Ils sont hébergés au sein de l'incubateur CoCoon à Hong Kong. De cette mégalopole du sud-Est de la Chine qui compte 10 millions d'habitants, Kelvin Lam et Lok Wong, deux entrepreneurs locaux, ont bien l'intention d'implanter leur services dans le reste de l'Asie, et pourquoi pas, sur le marché européen. Comment abordent-ils l'étape cruciale de l'internationalisation? 

Avec 668 millions d’internautes chinois et autant d'acheteurs en ligne, ces entrepreneurs ont d'abord un marché immense à conquérir à leur porte, avant de penser à l'Europe. Ces entrepreneurs possèdent également deux passeports, le premier hong kongais, leur ouvre les portes à l'international. Le second les relie à la Chine continentale, située à moins d'une heure de route de leur incubateur situé dans la baie de Kowloon. 

A Hong Kong, les applications sont en plein essor. Ici, l'entrepreneur a une idée et il n'a plus qu'à mettre un codeur derrière pour la réaliser. Les gens cherchent à trouver des niches; la plus emblématique est sans doute GoGoVan, sorte de Uber local spécialisé dans les trajets et les livraisons en mini-vans très demandés ici», commente David Attali, mentor français au sein de Cocoon et installé depuis onze ans dans l'ancienne possession britannique.

A Hong Kong comme dans le reste de la Chine, la question de l'échec à surmonter ne se pose jamais. Contrairement aux Européens, les entrepreneurs sont imprégnés par l'idée du «Yu Fan»; «l'idée d'un destin jamais subit. Les Chinois s'attendent à vivre des phases hautes et des phases basses, ils ont compris que la vie n'est pas linéaire. C'est une culture positive de l'échec», explique David Attali. 

Kelvin Lam est cofondateur de FeedMeGuru, une application proposant des diners exclusifs et haut de gamme aux clients des hôtels. 


 

Avec l'application MyiCellar, Lok Wong veut séduire les amateurs de vin en Asie, sans passer nécessairement par la France, la nation du vin. 

Lire aussi: 

Semaine speciale Chine 2

Bouton retour en haut de la page
Conseils d’entrepreneurs chinois aux Français pour s’internationaliser
[Série A] Beamy lève 8 millions d’euros pour déployer sa solution de SaaS management à l’international
La Chine couvre désormais l’ensemble de la planète avec son système concurrent du GPS
Face aux États-Unis, la Chine prendra les «mesures qui s’imposent» pour défendre Huawei
Le coronavirus redistribue les cartes de la Tech chinoise 
Chine : lancement d’une app pour identifier les personnes exposées au Coronavirus
Vélos en free-floating: face aux difficultés, Ofo se transforme en plateforme de shopping

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media