ActualitéBusinessFinTech

Cryptomonnaie: aux États-Unis, l’émission d’un dollar numérique prendra du temps

AFP

Les Etats-Unis réfléchissent à l’émission de leur cryptomonnaie, c’est-à-dire d’un dollar numérique, mais l’évaluation complète des avantages et des risques devrait prendre du temps, a indiqué lundi le président de la Banque centrale américaine, la Fed. « Nous n’avons pas pris de décision » quant à l’émission d’une telle monnaie, a déclaré Jerome Powell lors d’une conférence virtuelle organisée par le FMI. Pour lui, « il est plus important pour les Etats-Unis de le faire correctement que d’être le premier ». « Nous pensons qu’il reste encore beaucoup de travail à faire », a-t-il ajouté, évoquant également « une vaste consultation publique avec toutes les parties prenantes ».

La question des cryptomonnaies est étudiée de près par les pays, face notamment au projet de monnaie numérique stable de Facebook, la Libra. Le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, avait estimé la semaine dernière qu’il revenait aux Etats et aux Banques centrales uniquement d’en émettre. « Ce sont 80% des Banques centrales du monde qui étudient l’émission d’une monnaie sous forme numérique. Les opportunité et risques (…) diffèrent selon les pays », a précisé Jerome Powell, soulignant qu’« il revient à chaque pays de prendre sa décision sur le sujet ».

«En complément et non en remplacement aux formes actuelles»

La Banque centrale européenne (BCE) a ainsi annoncé au début du mois qu’elle allait prochainement tester différents formats pour une future monnaie virtuelle et lancer une consultation publique. « Nous pensons qu’il est important que toute potentielle (cryptomonnaie émise par une Banque centrale) soit utilisée en complément et non en remplacement aux espèces et aux formes numériques actuelles du dollar du secteur privé, telles que l’argent des banques commerciales », a ajouté le président de la puissante Fed. Il estime que « le secteur privé est susceptible de contribuer à travers les innovations technologiques », tandis que le secteur public peut aider à toucher un large public « avec les systèmes de paiement ».

Pour lui, la Libra de Facebook « a mis en lumière le besoin d’améliorer les paiements internationaux et a plutôt réussi à attirer l’attention sur les questions de paiements, parmi lesquelles la protection du consommateur, la cybersécurité et la confidentialité ». Les ministres des Finances des pays industrialisés du G7 se sont dits « préoccupés » mardi par le nombre croissant d’attaques virales informatiques impliquant souvent des cryptomonnaies, en pleine pandémie de Covid-19.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Cryptomonnaie: aux États-Unis, l’émission d’un dollar numérique prendra du temps
Live shopping: NTWRK lève 50 millions de dollars auprès de Goldman Sachs et du groupe de luxe français Kering
Bitcoin, NFT, salons audio…: Comment Twitter veut attirer les créateurs de contenus?
Pourquoi Taster s’est tourné vers le crowd equity funding après sa levée de 37 millions de dollars
FoodTech: Flink valorisé à 2,1 milliards de dollars après un tour de table mené par DoorDash
E-commerce: DataHawk lève 6 millions d’euros pour accompagner les revendeurs Amazon dans leur activité
Le directeur technologique de Facebook va céder sa place à Andrew Bosworth, spécialiste du metaverse