ActualitéBusinessLes levées de fondsTech

Datacenters: les Frenchies d’Etix Everywhere lèvent 15 millions d’euros pour s’étendre en Europe

« Dans les prochains mois nous allons ouvrir un bureau en Angleterre et un autre en Allemagne pour nous développer sur le marché européen », lance Frédéric Bouchez, directeur marketing d’Etix Everwhere. Ce concepteur, constructeur et gestionnaire de datacenters vise le marché des infrastructures de taille moyenne et a désormais les moyens de ses ambitions.

En effet, la société vient d’annoncer un tour de table de 15 millions d’euros auprès de deux fonds d’investissement spécialisés dans les infrastructures: le français InfraVia et l’américain Tiger Infrastructure Partners.

« De plus en plus d’acteurs construisent des datacenters mais la plupart du temps ils sont soit énormes (de plusieurs mégawatts); soit ce sont des datacenters modulaires en container. Nous nous positionnons comme acteur intermédiaire entre ces deux approches-là. Nous construisons des datacenters brick-and-mortar (en dur, personnalisables, ndlr). Le but est se rapprocher des clients finaux et de construire des datacenters régionaux, moins grands, qui ne soient pas des « black box« », raconte Frédéric Bouchez à FrenchWeb.

Etix_Everywhere_Charles-Antoine_Beyney_Antoine_Boniface_cofondateurs
Les deux cofontateurs Charles-Antoine Beyney (à gauche) et Antoine Boniface ont créé la société en 2012.

Des datacenters en colocation

Etix Everywhere commercialise des modules de datacenter. Pour donner un ordre d’idée, un module de 200 à 220 m2 représente une capacité de 270 kilowatts et coûte environ 2 millions d’euros au client. Elle cible deux types de clientèle: ceux qui veulent construire leur propre datacenter (comme Bull) et d’autres plus petites, à qui elle propose des datacenters en colocation, aux SSII notamment.

Les deux jeunes Français cofondateurs, Antoine Boniface (29 ans) et Charles-Antoine Beyney (32 ans) ont choisi d’adopter cette stratégie pour se différencier sur un marché dominé par de grands groupes internationaux comme Equinix et TeleCityGroup (GB). Il fait également face à la concurrence d’acteurs locaux, comme par exemple CIV dans la région lilloise. Pour l’instant, depuis le Luxembourg où elle a son siège, elle le couvre la marché français. Elle a convaincu Bull, la Société Générale, Les Mousquetaires.

Etix_EverywhereDes constructions de datacenters sont aussi en cours au Sénégal et au Maroc. Ces marchés émergents sont stratégiques pour Etix Everywhere:

« Aucun acteur n’est encore positionné dessus, et nous avons réussi à rassurer des sociétés sur la robustesse de nos structures, même dans ces pays, aux conditions météorologiques différentes de celles connues en France » indique le directeur marketing.

Attaquer le marché nord-américain à terme

Depuis sa création en octobre 2012, la société a livré 5 datacenters et s’apprête à en livrer 5 autres dans les prochains mois. Elle fonctionne actuellement avec une trentaine de collaborateurs et travaille ensuite avec des sous-traitants pour toute la partie gros œuvre, en assurant la gestion et la coordination des chantiers. Elle était rentable dès son premier exercice, dégageant environ 145 000 euros de bénéfice en 2013 sur 2 millions d’euros de chiffre d’affaires. Sur 2014, le concepteur de datacenter a réalisé 2,5 millions d’euros de chiffre d’affaires. « A ce jour, dix autres millions sont déjà signés donc assurés pour l’exercice 2015 en cours », précise M. Bouchez.

Grâce à ce tour de table, Etix Everywhere va pouvoir financer sa croissance en Europe. Elle compte embaucher 20 à 30 personnes d’ici fin 2015 et espère compter 150 collaborateurs à fin 2016. L’ambition d’après sera d’attaquer le marché nord-américain.

Tags

Adeline Raynal

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

1 thought on “Datacenters: les Frenchies d’Etix Everywhere lèvent 15 millions d’euros pour s’étendre en Europe”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This