ActualitéArts et Culture

Deezer, Spotify… La musique en streaming génère 1 milliard de dollars de chiffre d’affaires

Le marché mondial de la musique a cependant enregistré une contraction de près de 4%…

L’industrie de la musique pourrait enfin trouver son salut dans les plateformes de diffusion en streaming si l’on en croît les résultats de la dernière étude publiée par l’International Federation of Phonographic Industry. Avec un bond de 51% des revenus générés par les souscriptions aux services tels que Deezer ou Spotify, ce format d’écoute a franchi la barre du milliard de dollars de chiffre d’affaires pour la première fois de son histoire, au détriment des formats physiques qui, s’ils constituent toujours la majeure partie des ventes du secteur, voient leur part passer de 56% à un peu plus de 51% en un an. Et le phénomène devrait se poursuivre avec l’envolée des abonnements payants qui ont déjà séduit 28 millions d’individus dans le monde.

« L’industrie mondiale de la musique se trouve dans une phase positive de son développement. Le chiffre d’affaires dans la plupart des grands marchés ont renoué avec la croissance. Les services de streaming et d’abonnement sont en plein essor. Les consommateurs ont un choix plus large que jamais entre les différents modèles et services » s’enthousiasme Frances Moore, directeur général de l’IFPI.

Malgré cette montée en puissance, ces nouvelles offres en ligne ne sont pas parvenues à enrayer le déclin du marché mondial de la musique qui enregistre en 2013 une chute de 3,9% de son activité à 15 milliards de dollars. Un chiffre qui masque en réalité un début de stabilisation puisque, si l’on exclue le Japon, la contraction ne s’élève plus qu’à 0,1%.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Bouton retour en haut de la page
Deezer, Spotify… La musique en streaming génère 1 milliard de dollars de chiffre d’affaires
Suite au soutien de Bruno Lemaire et de l’Elysée, Christel Heydemann devrait être nommée à la direction d’Orange
Stéphane Richard pourrait rester en poste jusqu’à la nomination de Christel Heydemann à la tête d’Orange
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs
Investissements
Licornes françaises: où sont les femmes?
Instagram propose à ses influenceurs de vendre des abonnements à leurs followers
[Build Up] Luko fait l’acquisition de son concurrent allemand Coya