ActualitéMarketing & CommunicationTech

Deux opérateurs télécoms européens se lancent dans l’ad blocking mobile

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Les logiciels d'ad blocking seront-ils bientôt installés directement au niveau des opérateurs télécoms ? C'est en tout cas ce qu'ont décidé deux opérateurs européens, Three UK et Three Italy, qui annoncent travailler avec la start-up Shine.

Consommation de bande passante

Cette entreprise israélienne développe une solution d'ad blocking. Mais contrairement aux offres déjà existantes (qui reposent pour la plupart sur l'installation d'un logiciel au niveau de l'appareil de l'utilisateur), Shine se greffe directement au niveau de l'opérateur télécom. Ce dernier peut ainsi déterminer la part que représente la publicité dans la consommation de bande passante de ses clients mobiles, et déterminer, en valeur et en volume, le poids de chaque réseau publicitaire, détaille la société sur son site.

«Les annonces mobiles pertinentes et excessives gênent les clients et affectent leur expérience globale du réseau»,  déclare Tom Malleschitz, le directeur marketing de Three UK, dans un communiqué. «Nous ne croyons pas que les clients devraient avoir à payer pour l'utilisation de données tirée aux annonces [publicitaires] mobiles. L'industrie doit travailler ensemble pour donner aux clients les annonces mobiles qu'ils veulent et dont ils souhaitent bénéficier».

8,8 millions de clients

Au Royaume-Uni, Three UK (actuellement en discussion avec O2 en vue d'un éventuel rapprochement) revendique 8,8 millions de clients et plus de 347 points de vente. Le groupe Three précise que sa volonté est de mieux protéger la vie privée et la sécurité de ses consommateurs, estimant que «certains annonceurs utilisent les annonces mobiles pour extraire et exploiter des données sur les clients sans leur accord».

La filiale du groupe annonce qu'il fournira davantage de détails sur ce qu'il prévoit de déployer avec Shine dans les prochains mois. Toutefois, il tient à rassurer en précisant que son objectif n'est pas d' «éliminer la publicité mobile», mais d'offrir plus de «contrôle» et de «choix» sur «ce qu'ils reçoivent».

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits

Un commentaire

  1. C’est débile, ce ne sont pas aux opérateurs de décider comment doit être monétiser un site web. Les gens ne veulent pas payer pour du petit contenue et par dessus-tout se mettent à massivement utiliser des systèmes bloquant la publicité. Mais ou va t’en ? Vers un internet détenue seulement par des géants au rein solide ? On en fait quoi de tout les petits acteurs ?..

Bouton retour en haut de la page
Deux opérateurs télécoms européens se lancent dans l’ad blocking mobile
[Série A] Cybersécurité : a16z mise sur l’AssurTech Stoïk pour son second investissement en France
Quelle est la recette de DL Software pour réussir sa stratégie de Build Up?
[DECODE Quantum] A la rencontre de la startup WeLinQ
La FinTech SumUp valorisée 8 milliards d’euros après une nouvelle levée de fonds
[Série B] Strapi lève 31 millions de dollars auprès de CRV
[Made in Bordeaux] VivaTech : les startups de Nouvelle-Aquitaine en force au salon

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media