ActualitéComTech

Deux opérateurs télécoms européens se lancent dans l’ad blocking mobile

Les logiciels d'ad blocking seront-ils bientôt installés directement au niveau des opérateurs télécoms ? C'est en tout cas ce qu'ont décidé deux opérateurs européens, Three UK et Three Italy, qui annoncent travailler avec la start-up Shine.

Consommation de bande passante

Cette entreprise israélienne développe une solution d'ad blocking. Mais contrairement aux offres déjà existantes (qui reposent pour la plupart sur l'installation d'un logiciel au niveau de l'appareil de l'utilisateur), Shine se greffe directement au niveau de l'opérateur télécom. Ce dernier peut ainsi déterminer la part que représente la publicité dans la consommation de bande passante de ses clients mobiles, et déterminer, en valeur et en volume, le poids de chaque réseau publicitaire, détaille la société sur son site.

«Les annonces mobiles pertinentes et excessives gênent les clients et affectent leur expérience globale du réseau»,  déclare Tom Malleschitz, le directeur marketing de Three UK, dans un communiqué. «Nous ne croyons pas que les clients devraient avoir à payer pour l'utilisation de données tirée aux annonces [publicitaires] mobiles. L'industrie doit travailler ensemble pour donner aux clients les annonces mobiles qu'ils veulent et dont ils souhaitent bénéficier».

8,8 millions de clients

Au Royaume-Uni, Three UK (actuellement en discussion avec O2 en vue d'un éventuel rapprochement) revendique 8,8 millions de clients et plus de 347 points de vente. Le groupe Three précise que sa volonté est de mieux protéger la vie privée et la sécurité de ses consommateurs, estimant que «certains annonceurs utilisent les annonces mobiles pour extraire et exploiter des données sur les clients sans leur accord».

La filiale du groupe annonce qu'il fournira davantage de détails sur ce qu'il prévoit de déployer avec Shine dans les prochains mois. Toutefois, il tient à rassurer en précisant que son objectif n'est pas d' «éliminer la publicité mobile», mais d'offrir plus de «contrôle» et de «choix» sur «ce qu'ils reçoivent».

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits
Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

1 thought on “Deux opérateurs télécoms européens se lancent dans l’ad blocking mobile”

  1. C’est débile, ce ne sont pas aux opérateurs de décider comment doit être monétiser un site web. Les gens ne veulent pas payer pour du petit contenue et par dessus-tout se mettent à massivement utiliser des systèmes bloquant la publicité. Mais ou va t’en ? Vers un internet détenue seulement par des géants au rein solide ? On en fait quoi de tout les petits acteurs ?..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This