A la uneActualitéEuropeRetail & eCommerce

Evoke (Smart Traffik) lève 3,5 millions d’euros pour accélérer sur le commerce omnicanal

Evoke, éditeur de solutions omnicanal, annonce une première levée de fonds de 3,5 millions d'euros réalisée auprès de CM-CIC Capital Privé et de la société de gestion de fonds communs de placements Alliance Entreprendre.

Evoke commercialise Smart Traffik, un logiciel en Saas pour les marques et les enseignes destiné à ne pas rompre le parcours client entre le magasin physique et le site internet. Fondée en 2012 par quatre associés, la société compte parmi ses clients Alinéa, Darty, Guerlain et Samsung.

Sur ce marché, elle fait face à une multitude d'acteurs sur des solutions Saas, tels Proximis qui a levé 5 millions d'euros fin 2016, Octave, ou Intuiko. A l'étranger, ce sont les géants Magento ou Demandware. 

Avec cette levée, la société compte investir dans sa R&D, notamment pour le développement de «solutions prédictives» et recruter. Pour attaquer de nouveaux marchés en Europe, elle annonce également changer sa marque et devenir «Smart Traffik». Elle possède déjà un bureau à Chicago et à New York.

Fondateurs: Thomas Le Guyader, Laurent Simonin, Emmanuel Isnard et Yann Gilquin

Siège: Paris (Lyon, NYC, Chicago)

Date de création: 2012

Effectifs: 26

Lire aussi:

Expérience client: faut-il faire la différence entre «omnicanal» et «multicanal»?

[FW 500] E-commerce: la France domine sur l’omnicanal et le contenu

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Evoke (Smart Traffik) lève 3,5 millions d’euros pour accélérer sur le commerce omnicanal
Bitcoin, NFT, salons audio…: Comment Twitter veut attirer les créateurs de contenus?
Pourquoi Taster s’est tourné vers le crowd equity funding après sa levée de 37 millions de dollars
FoodTech: Flink valorisé à 2,1 milliards de dollars après un tour de table mené par DoorDash
E-commerce: DataHawk lève 6 millions d’euros pour accompagner les revendeurs Amazon dans leur activité
Le directeur technologique de Facebook va céder sa place à Andrew Bosworth, spécialiste du metaverse
[Silicon Carne] Du réel au virtuel: comment allons-nous reproduire nos vies dans le metaverse?